«

Créer des Mini-cours par email

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

 Utiliser vos contenus libres de droits avec originalité

 

Nombreux sont les spécialistes du webmarketing qui choisissent les ebooks comme cadeaux gratuits pour attirer des prospects ou promouvoir des offres. Eh bien vous savez quoi ? Il y en a tellement qui circulent, des ebooks et de rapports en tout genre, que vos prospects peuvent finir par se lasser : ils voient « ebook », et ils pensent à des informations de mauvaise qualité.

 Pour résoudre ce problème il est donc intéressant d’insuffler un peu d’originalité et cela peut se faire de manière rapide.

 L’une des options que vous allez certainement envisager est celle du mini-cours envoyé par email.

Le principe est très simple : au lieu de donner toute l’information en une seule fois via un rapport au format PDF, vous la divisez en plusieurs parties que vous envoyez quotidiennement par courriel. Vous pouvez envoyer le cours au rythme d’un message par jour pendant cinq jours consécutifs ou, selon le sujet, adopter un planning plus long.

Il existe de très convaincantes raisons de créer des mini-cours. En voici trois :

  1. Vos appels à l’action sont bien mis en évidence. Non seulement vos abonnés voient vos liens initiaux et vos appels à l’action cinq fois pendant le mini-cours, mais ils verront aussi les éventuelles promos pour d’autres produits que vous recommanderez dans de futurs emails.

  1. Vous développez une relation au fil du temps. Les gens font des affaires avec ceux qu’ils connaissent, apprécient et en qui ils ont confiance. Et une très bonne façon d’établir cette confiance est d’envoyer une série de courriels de qualité comme ce mini-cours.

  1. Vous entraînez vos abonnés à ouvrir vos emails. Si vous avez déjà distribué un cadeau en échange d’une adresse email, alors vous savez ce qui arrive souvent : les gens vous donnent leur adresse email « jetable », ou encore ils collectent simplement leur cadeau et n’ouvrent plus jamais vos emails. Offrir un mini-cours sur cinq jours résout ce problème, car en cinq jours, vous montrez à vos abonnés que vous leur offrez des informations de qualité, ce qui les incitera à ouvrir aussi vos futurs messages.

Tout cela nous amène à cette double question : comment concevoir et monétiser un mini-cours par email ? Pour connaître la réponse, lisez la suite…

Section 1 : fabriquer

À ce stade, je vais supposer que vous avez déjà choisi un produit à promouvoir dans votre mini-cours. Si vous ne l’avez pas encore fait, faites-le maintenant. En effet, c’est l’ensemble de votre cours qui mènera à cette offre. En d’autres termes, vous ne pouvez pas écrire un seul mot de votre cours si vous ne savez pas ce que vous vendez.

Une fois que vous avez choisi une offre en demande à promouvoir, passez à la création de votre mini-cours :

Étape 1 : Détaillez les cinq parties

La première chose que vous devez faire est de déterminer ce que vous partagerez dans chacune des cinq parties de votre mini cours. Il peut s’agir de cinq étapes d’un processus, de cinq conseils, de cinq façons de faire quelque chose, de cinq outils ou ressources dont les prospects ont besoin pour accomplir une tâche, etc…

Afin de décider sur quoi vous allez écrire, jetez un coup d’œil à ce que vous allez vendre. Vous voulez que votre mini-cours fournisse une partie d’une solution afin que vous puissiez diriger les abonnés vers l’offre payante pour obtenir le reste de la solution.

Permettez-moi de vous donner un exemple…

Supposons que vous vendiez un guide diététique. Voici différentes façons de construire votre mini-cours d’une manière qui mène à l’offre payante :

  • Créez un mini-cours qui détaille les cinq étapes de la perte de poids. Cela fonctionne particulièrement bien si le produit payant comprend cinq étapes. De cette façon, vous pouvez offrir une vue d’ensemble directe du guide diététique. Vous dites à vos abonnés ce qu’ils doivent faire, mais ils devront acheter le guide alimentaire pour obtenir des détails sur la façon de compléter chaque étape.

Par exemple, une étape pourrait discuter de « manger sainement ». Le courriel vous donnera un aperçu de cette étape, mais les lecteurs devront acheter le guide pour obtenir des plans de repas, des recettes et des détails plus approfondis.

  • Créez un mini-cours qui aborde en profondeur une seule étape. Ensuite, les abonnés voudront naturellement connaître le reste des étapes, et pour cela, ils devront acheter le produit payant.

Par exemple, votre mini-cours peut donner des détails sur la fréquence des exercices et le type d’exercices à faire pour perdre du poids. Les lecteurs devront ensuite acheter le guide alimentaire pour obtenir des détails sur la deuxième grande partie de la perte de poids, qui est une bonne nutrition.

  • Créez un mini-cours qui partage cinq « secrets » ou conseils pour perdre du poids. Ce sont de bons conseils que les lecteurs peuvent utiliser immédiatement pour les aider à perdre du poids. Vous dirigerez ensuite les lecteurs vers le guide payant pour obtenir des instructions détaillées et encore plus de conseils.

  • Créez un mini-cours qui partage cinq erreurs courantes en matière de régime. Vous dirigez ensuite les lecteurs vers le guide pour les aider à éviter d’autres erreurs qui pourraient faire dérailler leurs objectifs de perte de poids.

  • Créez un mini-cours qui propose des recettes et des listes de courses dans chaque email. Vous dirigerez ensuite les lecteurs vers le guide diététique pour obtenir encore plus de recettes, de plans de repas et d’instructions détaillées pour perdre du poids de façon sécuritaire et efficace.

Dans tous les cas, le but de chaque email est d’offrir quelque chose d’utile et incomplet. Vous voulez que chaque courriel aide le lecteur à résoudre son problème mais votre mini-cours ne doit pas le résoudre complètement : c’est l’objectif du produit payant et vos lecteurs doivent le comprendre.

Jusqu’ici, nous avons considéré le cas des produits d’information de type ebook ou vidéo, mais, naturellement, vous pouvez utiliser un mini-cours pour vendre d’autres types de produits et services.

Restons-en à l’exemple de la perte de poids, et justement imaginons que vous vendez une application smartphone de planification de repas.

Vous pouvez alors créer un mini-cours qui aborde en profondeur la façon de bien manger pour perdre du poids. Vous feriez alors la promotion de l’application comme un moyen rapide et facile de créer des repas sains, équilibrés et faibles en calories.

Autre exemple : vous pouvez donner cinq conseils pour une bonne nutrition, puis vendre comme produit physique des repas préemballés. Encore une fois, l’idée est de faire en sorte qu’il soit rapide et facile pour les lecteurs d’utiliser l’information sur la perte de poids qu’ils viennent d’apprendre.

Une fois que vous avez décidé quoi mettre dans vos cinq messages, passez à l’étape suivante.

Etape 2 : Développez le contenu

Maintenant que vous savez ce que vous allez inclure dans vos cinq emails, il est temps de développer le contenu.

Décidez de la longueur

Il n’y a pas de réponse universelle en ce qui concerne ce point particulier. Certains contenus nécessitent des emails courts, d’autres plus longs. Certains publics ne liront jamais que des courriels qui prennent 30 secondes ou moins à lire, tandis que d’autres liront des articles de 1000 mots.

Alors, voilà le topo….

La seule façon de savoir avec certitude ce à quoi votre public répondra le mieux est de tester, de tester et de tester encore. Cependant, en règle générale, vous pouvez commencer par proposer des articles d’environ 500 mots. C’est en quelque sorte une longueur « moyenne », et c’est la longueur que la plupart des lecteurs ont l’habitude de voir dans leurs emails.

Quelle que soit votre choix, le but est d’accrocher rapidement les lecteurs et de les garder engagés. Les quelques conseils suivants vous montrent la marche à suivre.

Rédigez de bons titres

Si vos titres n’attirent pas l’œil de votre lectorat cible, vos efforts auront été vains. Comme d’habitude il faut axer la rédaction des titres sur la curiosité et sur les bénéfices attendus.

Exemple mauvais : « Convaincre »

Exemple meilleur : « L’art de convaincre en 15 clés pratiques »

Accrochez le lecteur avec une introduction percutante

Le titre a suffisamment retenu l’attention de vos lecteurs pour les obliger à ouvrir votre email. Maintenant, vous devez les garder impliqués avec un bon texte introductif :

  • Racontez une histoire. Pensez à la façon dont un grand roman ou une nouvelle accroche les lecteurs dès la première ligne. Vous pouvez faire la même chose, sauf que vous raconterez une histoire qui est directement liée à votre domaine d’intérêt (par exemple, comment vous ou quelqu’un d’autre avez surmonté le problème auquel votre public est confronté).

Par exemple, « Vous n’allez pas croire l’astuce que j’ai utilisée pour doubler mon taux de conversion… »

  • Partagez une statistique surprenante ou un autre fait pertinent pour votre auditoire. Par exemple, « Cette année, 55.000 personnes auront recours à l’auto-hypnose pour faire fructifier leurs affaires.»

  • Posez une question attirante. Vous voulez amener votre auditoire à réfléchir à son problème. Pour cet exemple, je vais combiner la statistique surprenante avec une question :  » Cette année, 55.000 personnes auront recours à l’auto-hypnose pour faire fructifier leurs affaires : serez-vous l’une d’entre elles ? »

Créez de l’envie

Il y a deux manières de générer de la curiosité pour la suite de votre contenu :

  1. Préparez ce qui va arriver plus tard dans le courriel lui-même. Par exemple, « Dans quelques instants, vous allez découvrir le meilleur outil de prospection pour les petites entreprises, et en plus il est gratuit… ».

  1. Préparez le prochain courriel. L’idée ici est de clore chaque email en anticipant sur ce qui va venir plus tard. Cela aide à augmenter les taux d’ouverture des messages suivants.

Par exemple, « C’est tout pour cette fois. Mais restez à l’écoute, car demain vous découvrirez un simple truc de productivité qui réduira vos journées de travail de près de moitié. Celui-ci va vous surprendre, alors revenez demain ! »

Formater pour une meilleure lisibilité

Si quelqu’un ouvre votre message et voit un mur de texte, il va le rejeter sans lire. Si vous voulez augmenter les chances pour que vos abonnés lisent chaque courriel dans son intégralité, vous devez le formater pour en faciliter la lecture. Cela signifie créer des phrases courtes, des paragraphes courts et insérer beaucoup de blancs.

Par exemple, au lieu de mettre une liste sous forme de long paragraphe, utilisez plutôt une liste à puces.

Vous pouvez également faire ce qui suit pour aider à clarifier le texte :

  • Utilisez des sous-titres attrayants et axés sur les avantages/bénéfices pour chacune des sections de votre argumentaire. Cela aide à fragmenter le texte, et peut rassurer les personnes qui n’aiment pas trop lire.

Par exemple, « Une façon surprenante d’obtenir du trafic web gratuit. »

  • Insérer des graphiques pertinents. Cela ajoute de la variété à vos messages et aide à briser les longs passages de texte. Une bonne légende sous un graphique peut aussi aider à capter l’attention des personnes qui rechignent à lire les textes longs.

  • Créez de la variété dans votre texte lui-même. Par exemple, modifiez la longueur de vos phrases. Si vous utilisez exclusivement des phrases courtes, les lecteurs peuvent vous juger comme une personne simpliste. Si vous utilisez exclusivement de longues phrases, les lecteurs peuvent vous considérer comme essayant de parler « au-dessus » des autres (c.-à-d. avec arrogance). Proposez des phrases longues et courtes (et des mots longs et courts) qui créent de la variété et maintiennent l’intérêt des lecteurs.

Étape 3 : étudiez les détails concernant la livraison

Une fois que vos emails sont terminés, vous devez les charger dans votre répondeur automatique et décider de l’intervalle de livraison.

NOTE : Vous n’avez toujours pas d’autorépondeur d’email ? Si c’est le cas, choisissez vite l’une des plateformes existantes, comme sg-autorépondeur, GetResponse ou mailchimp (gratuit jusqu’à 2000 abonnés)

 Dans la plupart des cas, vous livrerez votre mini-cours en cinq parties au cours de cinq jours consécutifs. Quand quelqu’un s’inscrit à votre cours, il reçoit la première partie immédiatement, la deuxième partie un jour plus tard, la troisième leçon un jour après et ainsi de suite.

 Cet intervalle quotidien fonctionne bien parce qu’il vous permet de garder votre nom devant vos nouveaux abonnés et vous aide à établir une bonne relation avec vos prospects, qui sont également satisfaits de ne pas devoir attendre longtemps pour recevoir les cinq parties de votre cours.

 Cependant, selon le contenu vous pouvez décider d’allonger l’intervalle entre les leçons.

 Par exemple, si vous voulez que vos prospects agissent en temps réel et que vous pensez qu’il faudra plus d’une journée pour suivre les étapes décrites dans un email, vous pouvez espacer les messages en conséquence. Cependant, puisqu’il s’agit de votre premier contact avec la plupart des abonnés, essayez d’envoyer vos courriels le plus fréquemment possible (par exemple, les envoyer tous les deux jours) afin que vos abonnés se souviennent de vous et restent enthousiastes.

REMARQUE : Comme déjà mentionné, lorsque c’est possible et applicable il est préférable de donner les cours de votre programme une fois par jour. En aucun cas, vous ne devez envoyer vos courriels à plus d’une semaine d’intervalle.

 Maintenant que vous savez comment créer le contenu, voyons comment le monétiser.

Section 2 : monétiser

 A ce stade, vous savez ce que vous allez vendre, et vous avez un ensemble de cinq messages présentables sous la forme d’un mini-cours. La question est, comment monétiser ces messages ?

 Comme nous l’avons mentionné, la clé est de créer du contenu qui soit utile mais incomplet, ce qui vous donne l’occasion de vendre quelque chose qui résout le reste du problème de votre prospect. Voici les clés pour faire de votre mini-cours un puissant outil de vente…

Vendez UN produit

 Certains créateurs de mini-cours sont tentés de vendre cinq produits différents puisqu’ils envoient cinq courriels à leurs nouveaux abonnés. Ne faites pas ça ! Un nouvel abonné a besoin d’au moins trois à cinq « contacts » (et parfois plus) avec un spécialiste avant de lui acheter quelque chose. Et, en général, les gens ont besoin d’être exposés à un seul produit plusieurs fois avant de prendre la décision de l’acheter.

 Le fait est que vous aurez un faible taux de conversion si vous faites la promotion de plusieurs produits tout au long de votre mini-cours. Au lieu de cela, faites la promotion d’UN seul produit dans les cinq courriels, et vous verrez les taux de conversion augmenter à mesure que votre répondeur automatique livrera chaque nouveau volet de la formation.

Suivez la règle des 80/20

 L’idée ici est de créer des courriels qui sont en partie du contenu solide (étapes, conseils et autres informations pratiques), et en partie de la publicité pour le produit payant.

 En règle générale, vous pouvez chercher à rédiger des messages électroniques dont le contenu contient entre 80 % et 90 % d’information directement utile, et entre 10 % et 20 % d’argumentaire promotionnel.

Variez votre pitch

 Vous envoyez cinq courriels, vous avez donc cinq occasions de vendre votre produit ou service payant. Attention : ne présentez PAS ce dernier de la même façon à chaque fois, sinon votre prospect risque de se lasser.

Plus précisément :

Ne présentez pas le produit au même endroit dans tous les courriels. Par exemple, ne placez pas toujours votre pitch dans le PS : de votre email, car vos abonnés vont vite le comprendre et liront plus ce passage. Il faut plutôt placer votre argumentaire une fois dans votre PS, une autre fois au début du mail, et encore une fois intégré au contenu lui-même.

Ne pas lancer le produit toujours de la même manière. Si vous mettez exactement le même slogan et le même appel à l’action dans chaque email, alors vous n’offrez à votre prospect aucune nouvelle information pour l’aider à prendre la décision d’achat. Pour cette raison, vous devez présenter l’offre de différentes manières dans chacune des cinq parties de votre mini-cours.

Laissez-moi vous donner un exemple des différentes approches possibles (qui conviendront à différents groupes de votre public et qui répondront à différents besoins) :

  • Email 1 : Argumentaire des bénéfices. Dans ce message, vous indiquez les principaux avantages du produit/service que vous vendez.

  • Email 2 : Argumentaire logique. Ici, vous faites appel au côté logique de votre prospect, par exemple en lui montrant une étude de cas ou un autre type de preuve concrète du bon fonctionnement du produit.

  • Email 3 : Traitement des objections. Presque tous les prospects potentiels qui se présenteront à vous vont soulever des objections. Ces objections peuvent être spécifiques au produit (p. ex. le produit est trop grand, la couleur n’est pas adaptée, …) ou plus générales (le tarif est trop élevé). Votre travail consiste à soulever et à traiter ces objections pour rassurer le prospect.

 Par exemple, si le prix est une objection possible, justifiez-le avant même de l’annoncer : « Sous-traiter la rédaction d’un tel rapport vous coûtera 1000 euros HT et sans garantie concernant le résultat. Mais si vous achetez l’exemplaire que je vous propose aujourd’hui, il ne vous en coûtera que 99 euros pour une disponibilité immédiate ».

  • Email 4 : Preuve sociale. Ici, vous pouvez publier un ou plusieurs témoignages éloquents à côté de votre appel à l’action.

 Par exemple : « Partout les gens adorent les résultats qu’ils obtiennent avec ce nouveau régime. Regardez ce que Jean Dupond en pense après avoir perdu 12 kg en deux mois … »

  • Email 5 : Peur. C’est là que l’on fait appel aux émotions des gens en suscitant un certain niveau d’urgence.

 Si vous avez une offre dont la durée est limitée, vous pouvez attirer l’attention sur le fait du risque de rater l’offre. Par exemple : « Cliquez ici avant que cette offre ne disparaisse pour de bon ! ».

Conclusion

Comme vous venez de le découvrir, un mini-cours en cinq parties dispensé par courriel constitue un puissant outil marketing. Vos prospects vous donneront facilement leur adresse email pour avoir accès gratuitement à votre mini-cours. Cela vous donne l’occasion non seulement de commencer à développer une excellente relation avec vos abonnés, mais vous avez également la possibilité de faire un suivi promotionnel pour conclure la vente de votre produit/service favori.

Mais ne me croyez pas sur parole : créez dès maintenant votre propre mini-cours et constatez l’efficacité de ce type spécifique de cadeau gratuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.