«

»

Les droits de label privé : articles de formation 1ere partie

les droits de label privéComment utiliser vos fichiers PLR Droits de label privé

 

 Un contenu de texte en Droit de Label Privé (également appelé Private Label Right ou PLR) est un contenu en droits libres à partir duquel l’auteur vous autorise à faire tout ce que vous voulez. Un peu comme si c’était vous qui l’aviez créé. Ainsi, vous pouvez le modifier, le découper en plusieurs produits, le donner,le vendre,le compléter,enregistrer des audios, le mettre en vidéo,mettre votre nom en tant qu’auteur… etc.

 

Lorsque vous savez comment utiliser vos fichiers PLR Droits de label privé, vous êtes en mesure de multiplier du contenu de très bonne qualité plus rapidement et à moindre coût comparativement à vos concurrents qui ignorent le potentiel des droits libres.

 

Et cela signifie que vous pouvez générer du trafic plus rapidement et constituer une liste plus importante et ainsi gagner plus d’argent et plus vite.

 

Mais il faut que je vous dise…

 

La plupart des personnes ne savent pas utiliser le contenu en droits libres qu’elles ont sur leur disque dur, en particulier les articles et les ebooks. Et celles qui se décident à passer à l’action prennent généralement de mauvaises décisions.

 

Exemple: Ils utilisent les articles ou les ebooks droits de label privé tels quels… et ils se demandent alors pourquoi tout cela ne “fonctionne” pas pour eux.

 

Voici un indice: Lorsque vous réécrivez votre contenu, vous devez créer quelque chose d’unique et d’original, qui contient votre “patte” et vous pouvez même réussir cela en dépensant encore moins que si vous l’aviez créé de zéro. Et si vous voulez accélérer le processus encore plus, vous pouvez engager un rédacteur ou un correcteur professionnel pour réécrire ce contenu.

 

Une fois que vous avez créé un contenu unique à partir de vos fichiers, un large choix d’applications s’offre à vous :

  • Les transformer en posts de blog.
  • Les soumettre sur des répertoires d’articles.
  • Les charger dans votre répondeur automatique.
  • Les combiner afin de créer des ebooks et rapports gratuits.
  • Les combiner afin de créer des ebooks et rapports payants ou bonus.
  • Les transformer en produits réels (physiques).
  • Les transformer en vidéo ou audio.
  • Les ajouter à un site d’abonnés pour apporter une valeur ajoutée au contenu existant.

Et bien plus.

 

Beaucoup de gens rechignent à l’idée de réécrire leur contenu. Mais ce n’est pas si difficile, surtout quand vous utilisez ma Formule “R.E.E.C.R.I.R.E. un article en droits libres”.

 

Vous pouvez utiliser cette formule éprouvée vous-même, ou la faire passer à votre rédacteur sous-traitant afin qu’il s’en serve comme ligne directrice :

 

R – REECRIRE l’introduction.

E – EDITER le titre.

E – EDITER le nom de l’auteur.

C – COLLER à l’article original du nouveau contenu écrit.

R – REFORMULER la conclusion.

I – INSERER de nouvelles sous-rubriques.

R – REFORMILER le contenu.

E – EFFACER tout contenu incohérent, ennuyeux, et dépassé.

 

Facile, non?

 

Et pour rendre le tout encore plus facile, je vais vous donner plusieurs exemples pour que votre créativité s’enflamme, plus des modèles de phrases que vous pourrez insérer afin de commencer immédiatement à REECRIRE votre contenu en droits libres!

 

RÉÉCRIRE l’introduction

 

L’introduction est une des parties les plus importantes de votre article, peut-être la seconde plus importante après le titre (que nous évoquerons dans un court instant).

 

Car votre introduction sert à amener le lecteur vers votre article.

Si vous n’arrivez pas à retenir l’attention du lecteur durant votre introduction, il stoppera sûrement la lecture de votre article.

 

Il y a de fortes chances pour que les articles/ebooks en droits de label privé que vous avez achetés aient un format traditionnel.

 

C’est à dire que beaucoup doivent avoir, des introductions “assagies” (voire même ennuyeuses) et banales. Ce doit être pour la plupart des articles de type “tutoriels” (comment faire pour…), et ils doivent sûrement être tous insipides et sans réelle matière.

 

Vous pouvez utiliser le format standard de “tutoriel” pour certains de vos articles. Cela signifie que vous pouvez aussi avoir une introduction standard qui explique à vos lecteurs ce qu’ils vont trouver pour ensuite plonger dans le corps du contenu dès le deuxième paragraphe.

 

Néanmoins, je vous demanderai également de créer des articles qui sortent quelque peu de l’ordinaire. Tout le monde écrit des articles tutoriels en utilisant les formats standards cités précédemment. Et que se passe-t-il quand vous écrivez quelque chose de différent?

 

Juste ceci : Vos articles se remarquent ! Les gens les liront. Et ils s’en souviendront.

Laissez-moi vous donner un exemple de ce que je suis en train de vous dire…

Voici le début d’un article typique sur le dressage de chien…

“Un chien bien éduqué est un bon invité.”

Certes…mais est-ce vraiment une surprise ?

 

OK, permettez-moi de mettre mon air sarcastique un peu de côté. Commencer un article avec quelque chose de si évident n’est pas exactement la meilleure façon d’attirer vos lecteurs vers votre texte. Si vous les ennuyez dès votre première phrase, vous réduisez à néant les chances qu’ils continuent de lire.

 

Donc que pouvez-vous faire à la place afin de les accrocher ? Vos options sont les suivantes (tout en ne se limitant pas uniquement à celles-ci):

 

  • Établissez une connexion en faisant preuve d’empathie envers eux.
  • Faites appel à leurs émotions (peut-être avec une introduction particulièrement émouvante ou drôle).
  • Racontez une histoire qui n’engagera pas uniquement leurs émotions, mais également leurs cinq sens.
  • Racontez une histoire à laquelle ils pourront s’identifier.
  • Choquez-les, peut-être en faisant une déclaration scandaleuse (et dites que vous avez des preuves).
  • Dirigez l’article vers eux (ex: assurez-vous que l’article soit orienté vers le lecteur en utilisant le mot “vous” aussi souvent que possible).
  • Faites une grande promesse ou expliquez qu’il y a un bénéfice à continuer la lecture.
  • Pimentez une introduction ennuyeuse en y insérant votre personnalité.
  • Donnez un nouveau tournant à un sujet ennuyeux en proposant des analogies et autres astuces qui rendront votre article mémorable.

 

Dans la plupart des cas vous devrez utiliser plus d’une tactique afin de transformer un de ces articles “fanés” en une rose florissante qui apportera du trafic, des abonnés et des ventes sur votre site. C’est ainsi que vous profiterez de vos contenus en droits de label privé.

 

Stop ! Arrêtez tout. Avez-vous remarqué ce que je viens de faire dans cette avant dernière phrase? Au lieu de dire “Vous pourriez utiliser une de ces tactiques pour transformer un article médiocre en un bon article”, j’ai utilisé les mots “fanés” et “rose florissante” pour décrire le contenu. Utiliser simplement une métaphore crée instantanément un plus gros impact sur votre audience.

 

Voici maintenant quelques exemples précis pour expliquer comment vous pouvez réécrire votre phrase d’introduction pour accroître l’intérêt de vos lecteurs. Prenez note et ajoutez-les à votre fichier :

 

L’original, une première phrase ennuyeuse:

 

“Un chien bien éduqué est un bon invité.”

 

Reformulation n°1 : En faisant une grande promesse ou en promettant un bénéfice.

 

Vous êtes sur le point de découvrir comment dresser votre nouveau chiot en 72 heures… ou moins!

 

Reformulation n°2 : En utilisant des métaphores, comparaisons ou analogies afin de capter l’intérêt du lecteur et de “dépeindre une image”.

 

Dresser un chien obstiné c’est comme pêcher dans une piscine : les deux requièrent beaucoup de patience !

 

Reformulation n°3 : En impliquant le lecteur (dans ce cas, en montrant combien avoir un chien indiscipliné peut être embarrassant).

 

Imaginez cela: Votre belle-famille vient vous rendre visite pour la première fois. Et au moment où ils sonnent à la porte, vous découvrez que Fido vient de vous laisser une surprise assez nauséabonde sur le tapis de l’entrée.

 

Reformulation n°4 : En faisant une introduction orientée vers le lecteur (en utilisant le mot “vous”), accompagnée de questions impliquant votre cible.

 

Êtes-vous fatigué de toujours trouver ces tâches humides sur votre tapis? Dépensez-vous plus d’argent chez le nettoyeur de tapis que pour votre prêt immobilier ?

 

Reformulation n°5: En engageant vos lecteurs en utilisant une histoire personnelle à laquelle ils peuvent s’identifier (mais assurez-vous de rediriger l’article vers le lecteur à nouveau en quelques phrases après cela).

 

Je me retrouvais encore sur le sol à laver le tapis pour ce qui semblait être la 1000ème fois cette semaine.

 

Reformulation n°6: En commençant l’article avec des faits et des chiffres (notez que j’ai inventé l’exemple ci-dessous, ne l’utilisez donc pas…).

 

Les chiffres sont éloquents. Selon la protection des animaux, 67% des chiens provenant de refuges sont abandonnés car ils ne sont pas assez disciplinés ou obéissants.

 

Reformulation n°7: En suscitant un peu la curiosité de vos lecteurs pour les accrocher.

 

Je viens de dresser mon nouveau chiot en seulement 24 heures et vous ne croirez jamais comment j’ai fait (vous aussi pouvez le faire, et peut-être même plus rapidement.)

 

Reformulation n°8: En utilisant une histoire pour impliquer le lecteur.

C’était le rêve de tout enfant de 10 ans : avoir un petit bébé chien! Mais cette petite boule de poils était pleine de responsabilités. Mon père m’avait dit alors qu’il le rapporterait si je ne le dressais pas dans les prochaines 72 heures…

 

droits de label privé pack

 

Que faire après les premières lignes?

Vous avez réussi à accrocher votre lecteur dès les premières lignes. Maintenant que faire ? Comment devez-vous procéder pour le reste du paragraphe d’introduction ?

 

Simple : Vous expliquez sur quoi portera le reste de l’article. Faites savoir quels bénéfices vos lecteurs recevront s’ils continuent de lire. Rendez les curieux à propos de l’article. Faites-leur ressentir que s’ils s’arrêtent de lire maintenant, ils rateront la meilleure information qu’ils auraient pu découvrir.

Pour faire court, votre introduction est un apéritif avant le plat principal. Elle aiguise l’appétit de votre lecteur et le pousse à continuer sa lecture pour en savoir plus.

Conseil: Pensez-y comme cela : le but unique de votre paragraphe introductif est de pousser votre prospect à continuer sa lecture. Une introduction qui en appelle aux sens ou aux émotions du lecteur est tout à fait à même de remplir cet objectif. Une intro qui promet de bons bénéfices et qui s’adresse directement à ce dernier le fera aussi.

 

Pour finir : L’exemple d’article ci-dessus NE traite PAS du dressage de chiens. Ce n’est PAS à propos des chiens. Il s’agit de votre lecteur. Et une fois que vous commencerez à réécrire chaque articles en le dirigeant vers votre auditeur (et non pas vers un sujet secondaire), vous écrirez de meilleurs articles qui attireront vos lecteurs et les pousseront à les lire.

ÉDITER le titre (et le nom de l’auteur)

Éditer le nom de l’auteur est facile. Placez-y simplement votre nom (ou votre pseudonyme) en lieu et place de l’auteur.

La partie suivante (éditer le titre) est extrêmement importante, car…

 

le titre est peut-être la partie la plus importante de votre article.

 

Si le titre n’attire pas l’attention de votre prospect et ne le pousse pas à lire l’introduction de votre article, ce dernier pourrait ne pas avoir lieu d’exister.

 

En fait, c’est souvent le titre seul qui attire les personnes vers votre article.

 

Qu’ils parcourent un répertoire d’articles, qu’ils lisent votre blog ou votre newsletter pour trouver des articles qui les intéressent, ou même qu’ils vérifient les résultats des moteurs de recherche, c’est votre titre qui les attirera ou les poussera à laisser tomber votre article.

 

Le titre peut faire ou défaire votre contenu. Et par conséquent vous devriez passer suffisamment de temps pour obtenir quelque chose de vraiment efficace.

 

Si vous avez déjà lu un bon article sur le copywriting, alors vous devriez déjà savoir comment créer de bons titres qui retiennent l’attention. Voici quelques conseils basiques :

 

  • Créez des titres qui s’adressent directement à votre marché cible. Si vous souhaitez que votre titre attire l’attention, il doit précisément s’adresser à votre marché cible. Votre titre pourrait aussi bien fonctionner pour un article sur le jardinage et sur un autre traitant de la perte de poids, mais alors, il ne s’adresserait pas au bon marché cible dans les deux cas. Soyez très spécifique.
  • Faites une grande promesse ou offrez le meilleur des bénéfices. Que va faire votre article pour le lecteur ? Quel grand bénéfice va-t-il recevoir à lire ce dernier? Quel qu’il soit, pensez à “promouvoir” ce bénéfice directement dans le titre de l’article.
  • Quand cela est possible, éveillez la curiosité. Si vous parvenez à éveiller une quelconque curiosité, elle doit être dirigée autour du bénéfice que vous promettez ou autour de l’article en lui-même. En d’autres termes, cela doit rester cohérent. Par exemple, vous pouvez citer un bénéfice sans expliquer comment les lecteurs le recevront, ce qui signifie qu’ils devront lire l’article pour satisfaire leur curiosité.
  • Soyez précis. Lorsque vous utilisez des détails, votre titre devient plus convaincant (et intéressant). Par exemple, “vous pouvez gagner 107,32 euros” est plus crédible que “Vous pouvez gagner 100 euros“. Ou, “J’ai perdu 8,6 kilos.” est plus persuasif qu’un chiffre rond comme “J’ai perdu 10 kilos“.
  • Utilisez des mots “déclencheurs”. Certains mots captent (et retiennent) toujours l’attention du lecteur ciblé. En voici quelques exemples parmi d’autres : comment, comment faire, secrets, découverte, révéler, gratuit, vous, vous présente, nouveau, étonnant, nouvelles, déclarer.

 

Voyons maintenant quelques exemples précis. N’hésitez pas à les utiliser comme modèles la prochaine fois que vous devrez réécrire un article à partir d’un contenu en droits de label privé :

Titre Original n°1 :

Dresser un Chien

 

Reformulation n°1.1 : Le nouveau titre utilise le mot déclencheur “comment faire” et “votre” (afin d’adresser l’article au lecteur).

Comment Dresser votre Chien

 

Reformulation n°1.2 : Le nouveau titre utilise le nouveau mot déclencheur “secrets”. Il s’adresse également à un marché de niche (les personnes ayant des caniches). Il propose aussi un bénéfice précis et important (dressage rapide en 72 heures).

Les secrets pour dresser votre caniche en 72 heures… ou moins!

 

Reformulation n°1.3 : Encore une fois, nous avons encore un gros bénéfice (dressage rapide). Mais ce titre tend à éveiller la curiosité. Car toute personne ayant déjà lu un document sur le dressage sait qu’il y trouvera la méthode du papier journal, celle du cliquet, ou celle de la cage. Donc si vous supprimez ces outils de dressage habituels, le lecteur sera curieux de lire ce nouveau genre de conseils dans l’article.

Comment dresser votre chiot rapidement… Sans avoir recours au papier journal, au cliquet ou à la cage !

 

Reformulation n°1.4 : Ce titre est efficace car il donne un côté “facile et accessible” et attire donc les lecteurs qui pensent toujours que le dressage reste quelque chose de difficile. Il vous permet également d’utiliser une formule, des conseils et des étapes. Pour vous donner une idée, cet article est en “sept étapes”, mais il pourrait très bien avoir aussi “Dix conseils” ou “trois secrets,” ou… ok, vous saisissez le concept. Les lecteurs aiment ce genre de titres “conseils” ou par “étapes”, car ils sont rassurés par les systèmes et les plans structurés.

Sept étapes faciles et rapides pour dresser votre chien

 

Reformulation n°1.5 : Je suis certain que vous noterez facilement les mots déclencheurs (découverte, secrets), le bénéfice important et les détails de celui-ci (dresser un caniche en 72 heures). Mais ici vous découvrirez un élément ajouté avec l’utilisation du titre “Qui d’autre“.

Qui d’autre souhaite découvrir les secrets pour dresser un caniche en 72 heures… ou moins?

Note: “Qui d’autre” suggère que d’autres personnes ont déjà utilisé cette méthode avec succès. En tant que tel, ce titre fonctionne parce qu’il délivre une preuve sociale. Le titre sous-entend que “d’autres personnes le font déjà… vous pouvez donc le faire aussi.”

 

Derniers Conseils

 

Si vous voulez connaitre les secrets pour écrire un bon titre, étudiez alors le copywriting. Vous pouvez étudier les ressources en copywriting elles-mêmes… ou vous pouvez simplement étudier des exemples de la vie réelle.

Par exemple, commencez à créer une compilation de fichiers qui vous serviront d’exemples tels que:

 

  • De bonnes lignes d’objet d’email.
  • De bons titres que vous pourrez voir dans des lettres de vente.
  • Des titres accrocheurs que vous pourrez trouver dans des répertoires d’articles.
  • Des titres de posts de blogs convaincants qui vous ont presque poussé à lire le contenu.

 

Et ainsi de suite. Voici l’idée : trouvez des titres qui attirent votre attention et tentez de découvrir pourquoi. Puis modelez vos titres en fonction de ces derniers pour vérifier si vous pouvez obtenir les mêmes résultats. La publicité est partout de nos jours, dans les magazines, les journaux, sur internet, à la télé etc…Essayez de porter attention aux messages que vous recevez et inspirez-vous en.

 

COLLER du nouveau contenu 

 

 Techniquement parlant, vous pourriez créer un article unique simplement en peaufinant et en reformulant tout ou une partie de votre contenu en droits libres, droits de label privé. Néanmoins, vous aurez un meilleur article (et bien plus unique) si vous écrivez et insérez entièrement de nouvelles phrases ou même de nouveaux paragraphes.

Conseil: Maintenant, avant que je vous conseille sur les différents types de contenus que vous pouvez écrire puis insérer, laissez-moi vous offrir ce précieux conseil:

Vous n’avez pas nécessairement à réécrire le nouveau contenu vous-même. Vous pouvez très bien créer un nouveau produit en récupérant de multiples fichiers en droits libres.

Si vous êtes comme moi, vous devez probablement avoir plusieurs articles/ebooks/rapports sur le même sujet. Vous pouvez prendre un paragraphe, pour le rajouter à un autre contenu, ou citer un exemple d’un article différent sur celui que vous êtes en train de reformuler, et ainsi de suite. C’est une façon rapide et simple de créer un nouveau contenu unique.

Donc, quelle sorte de nouveau contenu pouvez-vous ajouter ? Voici quelques options que vous devriez envisager :

 

  • Fournissez des exemples. Si votre article inclut beaucoup de conseils sous la forme de tutoriel “comment faire”, vous pouvez améliorer le tout simplement en proposant des exemples précis (ce qui aidera également à rendre le contenu encore plus mémorable).

 

Supposons que vous reformuliez un article sur la perte de poids, et celui-ci conseille de manger essentiellement des acides gras. Vous pouvez alors fournir des exemples précis en indiquant aux lecteurs où se les procurer, en disant :

 

Exemple: “Vous pouvez vous procurer vos acides gras quotidiens en mangeant des cacahuètes, des amandes, du poisson, de l’huile de poisson, du lin etc.”

 

  • Partagez des histoires personnelles / anecdotes. Une autre façon d’ajouter de la valeur tout en rendant votre article unique est de partager des histoires personnelles, des anecdotes ou des exemples.

 

Supposons que vous travailliez sur cet article de perte de poids. Lorsque cela est approprié, vous pouvez partager votre propre histoire personnelle de perte de poids ou des exemples personnels de régimes que vous n’avez pas su tenir. Ou vous pouvez fournir des plans diététiques ou des recettes personnelles qui ont fonctionné pour vous.

 

Exemple: “J’étais sans cesse embarrassé de quitter mon domicile. Je ne pouvais à peine tenir dans un siège au cinéma. Et je voyais des enfants me pointant du doigt pour se moquer de moi…”

 

Si vous n’avez pas d’histoire personnelle à partager, vous pouvez bien évidemment raconter celle des autres. (Ex: l’histoire de votre épouse, ami, etc.). Vous pouvez même en créer une afin de démontrer un point, à condition qu’il soit évident que votre histoire soit un exemple et non des faits.

 

  • Donnez des faits et des chiffres pour appuyer vos affirmations. Enfin, une autre manière de rendre vos articles uniques est de donner des faits et chiffres.

 

Exemple: Si vous écrivez un article sur la perte de poids, évoquez le nombre de calories que chacun doit brûler pour perdre 1 kilo. Expliquez combien de personnes sont en surpoids dans votre pays. Donnez le nombre de calories contenues dans une barre chocolatée.

  • Naturellement, l’article que vous écrivez manquera peut-être de certaines informations, dans ce cas, vous pouvez créer un nouveau paragraphe et l’insérer.

 

Exemple: Votre article sur la perte de poids n’évoque pas l’importance de boire beaucoup d’eau. Vous pouvez alors y ajouter ce conseil, et en faisant cela, vous rendrez votre article encore plus unique.

 

Une fois que vous avez ajouté ce nouveau contenu, vous pouvez passer à l’étape suivante…

 

REFORMULER la conclusion

 

Jusqu’ici, vous avez accroché vos lecteurs grâce à un titre impressionnant, les avez fait chanceler avec une superbe introduction, et ils sont désormais pendus à vos paroles alors qu’ils se ruent vers la fin de votre article.

Ce n’est pas le moment de fléchir !
Vous devez finir en beauté.

Car votre contenu doit remplir son objectif, n’est-ce pas?

 

Peut-être souhaitez-vous établir une relation de confiance avec vos lecteurs, vous voulez les amener à cliquer sur un lien, vous voulez qu’ils souscrivent à votre newsletter ou à votre blog, vous voulez les inciter à acheter un de vos produits, etc.

Quel que soit l’objectif,

vous devez placer un appel à l’action à la fin de votre contenu.

 

Vous pouvez très bien placer cet appel à l’action à la toute fin avec la conclusion, ou vous pouvez l’insérer dans votre signature (comme si vous soumettiez un article sur un répertoire d’article).

 

Quoi qu’il en soit, vous devez pousser les personnes à continuer leur lecture jusqu’à la fin pour qu”ils voient votre appel à l’action.

 

En général, votre conclusion devrait “résumer” votre texte en récapitulant les points principaux. C’est particulièrement important si vous reformulez un article plus long car souvent ceux qui ne feront que parcourir ne liront que votre titre, votre introduction et feuillèteront jusqu’à votre dernière phrase. Donc, vous devriez apporter à ces derniers une certaine valeur ajoutée à la fin de votre article.

 

Conseil Important: Voici maintenant l’astuce pour pousser les personnes à lire jusqu’à la fin…

 

Dans votre introduction, racontez une histoire ou promettez de révéler un secret… et attendez alors jusqu’au paragraphe de conclusion pour le faire. Vos lecteurs continueront de lire s’ils sont curieux. Et d’autres continueront parce qu’ils n’aiment tout simplement pas laisser un “travail inachevé”.

 

Revenons-en à l’exemple de reformulation de l’article sur la perte de poids. Votre introduction pourrait dire aux lecteurs qu’ils sont sur le point de découvrir comment perdre du poids sans ressentir de faim. Puis dans le dernier paragraphe, révélez ce conseil.

 

Étudions maintenant quelques mises en pratique précises de cette astuce, puis d’autres façons de développer votre conclusion:

 

Reformulation n°1 : Révéler le conseil dont vous aviez fait allusion au début de votre article.

“Vous souvenez-vous de la méthode que je vous avais expliqué au début pour perdre du poids sans avoir faim ? Eh bien voici le secret : XYZ. C’est un coupe-faim naturel qui …”

 

Reformulation n°2 : Mettre en évidence et récapituler les points principaux de l’article.

“Voilà, vous avez ici trois étapes simples pour perdre du poids rapidement:

  1. Étape n°1
  2. Étape n°2
  3. Étape n°3″

 

Reformulation n°3 : Inclure votre appel à l’action dans la conclusion.

“Vous venez de découvrir les sept secrets d’une perte de poids rapide. Mais comme pour la plupart des personnes, les kilos reviennent toujours. C’est pourquoi vous devriez cliquer ici pour obtenir le rapport gratuit “ABCD” qui vous montrera comment …”

 

Reformulation n°4 : Encourager votre lecteur à passer à l’action avec les informations qu’il vient de lire.

“Vous venez de découvrir les sept secrets d’une perte de poids rapide. Mais, votre poids ne va pas diminuer de lui-même. Voilà pourquoi je vous encourage à suivre ce plan, et en commençant dès aujourd’hui. En fait, pourquoi ne commenceriez-vous pas maintenant en buvant un grand verre d’eau?”

 

Un Dernier Conseil: Si vous soumettez le tout sur un répertoire d’articles, ce qui est classique pour attirer du trafic, vous devriez penser à écrire en deux parties minimum. Postez alors la première partie sur le répertoire et la deuxième sur votre blog (ou mettez là à disposition sur votre répondeur automatique). L’idée est de détourner quelque peu le trafic du répertoire vers votre site et de capter des prospects à moindre coût (c’est gratuit…).

La raison pour laquelle je mentionne cela est le fait que la conclusion est le meilleur endroit pour parler de la deuxième partie de votre article. Vous pouvez reprendre les points de la première partie et ensuite donner un “avant-goût” (prévisualisation) de ce qu’ils trouveront dans la deuxième partie.

En d’autres termes, donnez au lecteur une raison convaincante d’aller sur votre site, en promettant un gros bénéfice et/ou en éveillant leur curiosité.

INSÉRER de nouvelles sous-rubriques

A moins que vous ne reformuliez de courts articles, il y a de fortes chances pour que votre contenu soit divisé en plusieurs sections avec des sous-rubriques (pensez à ces sections comme à des mini-chapitres).

 

Vous pouvez et devriez pimenter ces sous-rubriques.

 

Et si votre contenu n’a pas de sous-rubriques, vous devriez en créer au moins une ou deux, car elles rendront ce dernier beaucoup plus facile à lire.

Si vous écrivez un article à “conseils” ou “par étapes” (ex: “sept étapes simples pour dresser votre chien”), vous pouvez le découper en utilisant ces sous-rubriques pour chacune des sept étapes.

Si votre article n’établit pas de liste d’étapes ou de conseils, vous pouvez créer des sous-rubriques pour le diviser aux endroits où cela paraitrait naturel.

 

Exemple: Un article sur la perte de poids peut avoir deux sous-rubriques: l’une pour la partie exercices, et l’autre pour la deuxième moitié qui évoque le régime et les conseils de nutrition.

 

Souvenez-vous maintenant de ceci : Vos sous-rubriques restent des titres à part entière, donc elles sont importantes. Parfois certains lecteurs ne font que parcourir brièvement l’article afin de déterminer s’ils veulent lire ce dernier plus en profondeur.

Cela signifie donc que vous devez concevoir vos sous-rubriques comme vous le faites pour le titre principal de vos articles. Tous les conseils mentionnés dans la section du titre de ce rapport (éveiller la curiosité, être précis, et promettre un bénéfice) sont valables également ici. Et de ce fait, tous les exemples cités dans cette précédente partie sont 100% applicables pour l’écriture de sous-rubriques. En d’autres termes, votre approche de l’élaboration de vos sous-rubriques, chapitres, paragraphes doit être la même que celle de votre titre principal. Leur but est d’obtenir l’attention de la personne qui ne fait que parcourir, et la pousser à lire en profondeur.

Voici cinq exemples:

Une sous-rubrique ennuyeuse : “Conseils d’Exercices”

Sous-rubrique reformulée : “Trois exercices peu connus pour avoir un ventre plat”

Une sous-rubrique ennuyeuse : “Coupe-Faims”

Sous-rubrique reformulée : “Les pilules de régime secrètes qui fonctionnent comme par magie”

Une sous-rubrique ennuyeuse : “Mon Histoire”

Sous-rubrique reformulée : “Comment une serveuse a réussi à gagner 23500 euros en ligne… Et comment vous pouvez, vous aussi, réussir à gagner cette somme”

Une sous-rubrique ennuyeuse : ” Mon Histoire “

Sous-rubrique reformulée : “Comment le jour de mon licenciement s’est révélé être le plus beau jour de ma vie”

Une sous-rubrique ennuyeuse : “Conseil de dressage”

Sous-rubrique reformulée : “Voici le conseil de dressage méconnu qui empêche pratiquement tout accident de survenir”

REFORMULER le contenu

A partir de ce moment, votre texte devrait ressembler à quelque chose d’original et d’unique. Vos lecteurs vont sûrement l’apprécier. Et il doit sûrement être assez unique pour que personne ne puisse s’apercevoir qu’il est issu de contenu PLR Droits de label privé.

Il est maintenant temps de polir l’article pour le faire briller. Voici comment faire :

 

  • Corriger la grammaire et les fautes d’orthographe. Votre article n’a pas à être parfait, à moins qu’il ne traite de la création d’un bon contenu grammatical. C’est le message que vous apportez qui est le plus important. Néanmoins, vous devez corriger les erreurs évidentes qui pourraient ralentir le “flot” de l’article. Cela inclut les phrases incomplètes, ou phrases mal ponctuées, et les fautes d’orthographe.

 

Quand cela vous est possible, demandez à quelqu’un de relire et de corriger vos textes. Vous êtes peut-être trop habitué au projet, donc vous ne verrez sûrement pas vos erreurs. Si vous n’avez personne à qui demander, revenez sur l’article une semaine plus tard pour y jeter un regard nouveau.

Conseil: Vous pouvez aussi le lire à haute voix, ou demander à un enfant de le lire pour vous, cela vous donnera une idée de la fluidité du texte.

 

  • Polissez le texte pour en faciliter la lecture. Regardez maintenant le contenu dans son ensemble. Ne lisez pas que les mots. Visualisez le tout et demandez-vous honnêtement : est-ce que cela SEMBLE facile à lire?

 

Certaines personnes ne liront pas un texte juste parce qu’il semble difficile à lire. Non seulement le texte doit être facile à lire, mais il doit aussi donner l’illusion d’être simple :

 

  • Ouvrez votre article avec une phrase courte. Puis commencez votre nouveau paragraphe et continuez avec votre introduction. Si votre première ligne semble simple à lire, le lecteur sceptique aura plus facilement tendance à donner une chance à votre texte.
  • Utilisez des paragraphes courts. Les longs blocs de texte sont difficiles à lire et rendent la lecture fastidieuse. Divisez-les alors en de plus petits paragraphes pour que vous puissiez insérer beaucoup plus d’espace libre dans votre article.
  • Cassez les longues zones de texte en créant des listes. Au lieu de lister des conseils sous la forme de paragraphes, vous pouvez créer une liste numérotée ou à puces, comme celle que vous lisez actuellement. Ce faisant vous facilitez la lecture de l’article. Et bien évidemment, comme mentionné précédemment, divisez les sections en utilisant des sous-rubriques.
  • Ajoutez-y votre propre personnalité.

 

Ce premier article d’une série sur les droits de label privé aurait pu se contenter de lister les sept étapes pour reformuler un contenu en droits libres. Mais à la place, j’ai créé une formule pour vous, la formule “R.E.E.C.R.I.R.E. un article en droits de label privé”, pour vous aider à vous souvenir de ces étapes.

En faisant cela, je place un peu d’originalité dans le texte ce qui facilite sa lecture et sa mémorisation.

Vous pouvez faire de même. Si votre article contient déjà une série d’étapes ou de conseils, peaufinez alors ces étapes pour créer une formule.

Exemple: Supposons que vous ayez un article listant six conseils sur la pêche à la mouche. Vous pourriez l’appeler le système M.O.U.C.H.E. Ou si votre article comporte trois étapes pour éduquer un chien, vous pourriez commencer chaque étape avec un T et appeler le tout “la formule de dressage 3T” (ou équivalent, ce n’est qu’un exemple).

 

  • Optimisez l’article pour les moteurs de recherche (si votre contenu est destiné à être diffusé sur le net). Ce conseil ne s’appliquera pas à tous les contenus que vous écrirez. Mais si vous souhaitez attirer du trafic provenant des moteurs de recherche, vous devez créer votre contenu autour de certains mots-clés.

 

Laissez-moi vous donner deux conseils rapides :

1. Vous devriez vous adresser avant tout à vos lecteurs réels et ensuite, avoir pour second objectif les moteurs de recherche. Si vous vous focalisez à trop insérer de mots-clés dans votre écriture, vous vous rendrez compte que votre style manquera de naturel…et les algorithmes de Google et consorts n’apprécieront pas du tout ! Et même si ce genre d’article finit par attirer beaucoup de trafic, le visiteur ne le lira sûrement pas en entier car il ne sera pas assez captivant.

 

2. Le classement dans les moteurs de recherche est en grande partie dépendant de vos efforts d’optimisation off-page. Cela signifie que si vous essayez de créer du contenu autour de mots-clés très compétitifs, vous aurez quelques difficultés à bien vous classer… à moins que vous ne fassiez en parallèle une très solide campagne d’optimisation (ex: en allant chercher des backlinks etc…).

 

EFFACER tout contenu incohérent, ennuyeux, ou dépassé

La dernière chose à faire est de parcourir votre article une dernière fois, en recherchant tout contenu ennuyeux, incohérent, ou dépassé.

 

A suivre…

Lire la seconde partie de l’article ici

Laisser un commentaire

Plus dans copywriting, droits de label privé, éditeur Internet, infoproduits, vendre sur Internet
infoproduits-vendre-en-affiliation
Article “Invité” – Xavier présente : Vendre en affiliation…

Pour faire connaître son entreprise sur internet, plusieurs moyens sont disponibles. L'une des possibilités est de vendre en affiliation, oui...

Blogging 2014

Etat des  lieux du blogging en 2014   Le blogging n'est plus ce qu'il était. Même ceux ayant les plus...

création de vidéos animées
Vidéos explicatives – Vidéos animées : Les avantages

Créez des vidéos explicatives très facilement  pour un Impact maximum. La vidéo animée est une composante des vidéos explicatives. Elle...

Fermer