«

»

Le marketing Internet, belle-maman, elle, vous et moi…

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

 

Cap sur le marketing Internet à propos de nos capacités relationnelles.

 

Lors de mes conférences, je commence souvent par ce petit résumé : « Pour débuter en marketing  Internet, c’est-à-dire pour vendre sur Internet, retenons trois lettres pour trois étapes :

  • Captiver les visiteurs
  • Capturer les coordonnées des prospects
  • Capitaliser les inscriptions »

 

– Pour captiver, il nous faut du contenu attrayant.

– Pour capturer, offrons du contenu supplémentaire encore plus attrayant.

– Pour capitaliser, relançons les prospects par e-mails (auto-répondeur) dans le but de leur prouver que notre offre est bel et bien irrésistible.

 

Si je devais parler des relations humaines et plus particulièrement des relations amoureuses et amicales, je dirais que pour améliorer, pour optimiser nos relations, pour plus d’harmonie, de plaisir et d’enrichissement mutuel, nous pouvons garder le cap du marketing et y ajouter deux lettres : « am » pour un supplément d’âme.

 

Voyons cela de plus près et dans plusieurs cas de figure :

 

 1. Je suis un homme et je désire conquérir cette femme que je viens de rencontrer. Mon objectif sera donc, en quelque sorte, de « me vendre » pour qu’elle soit « cliente » de mon cœur (ou d’une autre partie de votre corps, c’est vous qui voyez…). Je vais :

 

  • Captiver et amadouer la charmante femme
  • Capturer son regard… et son numéro de téléphone en l’amusant
  • Capitaliser et amplifier mon pouvoir de séduction

 

– Pour captiver et amadouer, il me faut du contenu et un contenant (moi-même, tenant ce rôle, mais pas forcément con) attrayant.

– Pour capturer, j’offre du contenu supplémentaire encore plus attrayant et amusant (car femme qui rit… homme ravit !).

– Pour capitaliser, j’amplifie en  relançant la belle par téléphone, dans le but de lui prouver que je suis bel et bien irrésistible et qu’elle acceptera un rendez-vous.

 

2.   Je suis une femme (donc je rajoute encore un supplément d’âme) très attirée, voire amoureuse, de cet homme que je connais un peu. Je désire le charmer tout en sondant son cœur pour connaître ses sentiments et aussi savoir si cet homme est fiable. Tout un programme ! Je vais :

 

  • Captiver et aménager une ambiance propice
  • Capturer son cœur en amorçant une attitude d’amante
  • Capitaliser et amortir mes élans amoureux

 

– Pour captiver son attention, il me faut aménager une ambiance au contenu intrigant et légèrement séducteur.

– Pour capturer son cœur, il me faut amorcer un contenu encore plus séducteur, un contenu et une attitude d’amante.

– Pour capitaliser et amortir mes élans amoureux, je vais le relancer jusqu’à ce qu’il réalise que je suis bel et bien irrésistible.

 

3. Autre cas de figure, je suis un homme et mes relations avec ma belle-mère sont… comment dire… disons qu’elles ont toute latitude pour s’améliorer. L’attitude justement, voyons voir ce que nous pouvons faire : (en ajoutant « belle » puisqu’il s’agit de la belle-mère et que nous allons aussi un peu la flatter.)

 

  • Captiver son côté bienveillant pour l’amener à une attitude moins rebelle
  • Capturer ses blâmes pour les jeter à la poubelle
  • Capitaliser et s’amender en appréciant sa confiture de mirabelle

 

– Pour captiver sa bienveillance à mon égard, je me synchronise verbalement, corporellement et me place dans une écoute amicale de la belle-doche.

– Pour capturer ses blâmes, je pratique la communication assertive et j’envoie à la poubelle ce qui ne me convient pas.

– Pour capitaliser et m’amender, je suis bienveillant, j’aime sa mirabelle et puisque je me sens réconcilié et en paix, je termine par une ribambelle de compliments sincères.

 

 

Voyons maintenant, plus en détail, quelques principes de marketing pour captiver, capturer et capitaliser et adaptons les pratiquement à nos trois cas de figures ci-dessus.

 

A.Captiver son auditoire, les visiteurs de votre site/blog, belle-maman, la femme convoitée, l’homme désiré… etc. (Liste non exhaustive)

Même si vous ne visez pas à conclure une vente « en ligne », vous cherchez tout de même à convaincre ou à informer.

Pour séduire un homme, une femme ou votre belle-mère, il vous faut du contenu, pas seulement une attitude corporelle, vous allez utiliser des  mots !

Ce qui fait la différence, c’est quand et comment vous utilisez ces mots !

Alors, voyons ensemble quelques principes, trucs, des formules éprouvées qui sont basées sur de saines pratiques d’affaires et sur le respect de l’éthique.

Nous n’utiliserons aucun subterfuge, aucune technique de manipulation ou de tactiques déloyales.

Nous croyons qu’une communication honnête est la meilleure approche à long terme ! Que ce soit en marketing Internet ou dans nos relations humaines de tous les jours (l’honnêteté n’exclut pas l’humour, voir un peu de dérision ou d’ironie).

Dans vos communications avec vos prospects et clients, et lorsque vous tissez des relations humaines, conservez toujours à l’esprit que :

 

Tous les humains cherchent à éviter la douleur et recherchent le plaisir.  

Mais, ils vont faire davantage pour éviter la douleur que pour obtenir du plaisir !   

 

Finalement, que vous vous adressiez directement aux consommateurs ou que vous transigiez avec une adorable créature, ou au contraire, avec votre belle-mère,  les réactions de la nature humaine sont prévisibles et elles demeurent essentiellement les mêmes !

Inspirez la confiance

 

Il existe une multitude d’ouvrages sur la manière d’écrire. Chacun apporte des précisions sur ce qui est le plus approprié dans tel ou tel contexte. Voici une liste des éléments communs se retrouvant dans presque toutes les communications écrites.

Ce n’est pas une baguette magique… mais plutôt des points de repère qui améliorent les communications.

Personnalisez votre texte…Gardez en tête que vous écrivez un message personnel qui s’adresse à une seule personne à la fois. Cela est évidemment rigoureusement opportun lorsque vous êtes en tête-à-tête.

  • Soyez chaleureux, attentionné, courtois et respectueux de votre lecteur, de votre interlocuteur, de votre belle-mère. Même si des millions de personnes peuvent lire votre texte, vous devez l’écrire « comme si… » vous parliez à un Individu en particulier, l’homme qui vous plaît tant, par exemple.
  • Évitez le jargon technique…Résistez à la tentation d’utiliser de grands mots techniques ou scientifiques pour passer votre message.  Sinon, vous allez rapidement perdre l’intérêt de votre lecteur, car, la plupart ne sont pas disposés à faire l’effort d’attention nécessaire pour vous comprendre. En écrivant comme vous parlez, vous éliminez les grands déploiements de mots et vous vous assurez d’être bien compris, en utilisant le vocabulaire approprié.

 

Exemple à éviter : « Vous savez belle-maman, votre confiture de mirabelle est délicieuse, elle me fait penser à des plugins wordpress qui permettent d’intégrer des codes html et du css dans une squeeze page destinée aux développeurs de java script ! »

  • Évitez les exagérations…C’est une erreur commune dans la rédaction de texte pour Internet. Si le lecteur en vient à ressentir que vous exagérez ou embellissez la réalité, il va réagir négativement. Vous perdrez ainsi votre crédibilité et diminuerez vos chances d’atteindre votre but. L’exagération ne vend pas, bien au contraire ! Évidemment, l’utilisation de mensonges ou de demi-vérités est une quasi-assurance de perdre le respect du lecteur. Cette recommandation est encore plus flagrante lorsque vous voulez obtenir de bonnes relations, le non-verbal vous trahira et votre interlocuteur se désynchronisera.

 

Exemple d’erreur à éviter : « Vous êtes incontestablement la plus belle créature de tout l’univers, c’est pourquoi, moi qui suis reconnu mondialement comme étant l’homme le plus beau, le plus intelligent et le plus modeste de tous les temps, je pense que notre union pourra bouleverser le monde entier et créer un cataclysme irréversible ! (encore que sur le ton de l’humour, cela peut créer un petit effet, mais bon, évitez quand même).

  • Renouvelez votre vocabulaire… N’utilisez pas deux fois le même mot dans une phrase ! Diversifiez votre langage, recherchez des synonymes, soyez créatif et votre lecteur, votre interlocuteur l’appréciera sûrement. Utilisez des expressions pittoresques qui captivent l’imagination du « Lecteur ». Bannissez les mots négatifs… Même si ce petit conseil semble très évident, il y a encore bien des gens qui utilisent des mots comme « acheter » au lieu « d’investir ».

Exemple de discours à éviter : « Ce n’est pas parce que je suis blonde qu’il faut croire que les blondes sont bêtes et que parce que je suis blonde qu’il faut croire que je m’intéresse à votre argent. D’ailleurs je ne suis pas vraiment blonde donc il ne faut pas croire ce que vous pourriez croire d’une blonde qu’elle serait bête ou qu’elle s’intéresserait à votre argent parce qu’elle est blonde, d’ailleurs je vous l’ai déjà dit je ne suis pas blonde. »

 

Toute connotation négative force le lecteur ou l’interlocuteur à s’interroger sur vos véritables motifs. Ce questionnement a pour effet de diminuer son niveau d’enthousiasme pour votre produit/service/intention.

 

  • Éduquez votre lecteur… L’objectif vise à permettre au lecteur d’apprendre quelque chose de nouveau ou de mieux comprendre un sujet. En partageant vos petits secrets, vos trouvailles, vos trucs d’expert, vous établissez un sentiment de confiance et votre lecteur voudra poursuivre sa lecture afin d’en apprendre davantage. Aussi, vous obtiendrez plus facilement le numéro de téléphone ou un rendez-vous de la charmante femme, vous captiverez à coup sur cet homme irrésistible et belle maman sera, sinon conquise, du moins beaucoup plus conciliante à votre égard. Si vous établissez des liens entre l’aspect éducatif et les bénéfices de votre produit / service/ personne, alors vous maximisez l’impact de votre communication.
  • Évitez les déclarations et posez des questions. Surtout dans le contexte où il ne vous connaît pas. Quand vous affirmez quelque chose, le lecteur réagit avec résistance. Si, vous posez une question et qu’il arrive à la même conclusion que vous, alors il aura confiance en « SA » réponse.

 

→ Pour vaincre les résistances racontez une histoire. Il s’agit d’une des techniques les plus puissantes pour convaincre quelqu’un. Il ne s’agit pas de mentir, mais plutôt de distiller de l’information dans un contexte avec lequel le lecteur peut s’identifier. Le « Lecteur » est captivé et il relâche temporairement sa résistance naturelle, en s’impliquant émotionnellement dans le dénouement de l’histoire.

Une déclaration vise à imposer quelque chose, tandis qu’une histoire fait ressentir profondément quelque chose.

 

Vous allez juger, selon vous lequel de ces deux « discours » sera le plus efficace :

 

1) Vous savez belle-maman, vous devriez me faire confiance, être plus aimable avec moi, je ne suis pas hostile et je veux le bonheur de votre fille.

2) J’ai lu une histoire d’une Reine exceptionnelle, qui vivait, il y a longtemps, dans une contrée lointaine. Ce qu’elle désirait plus que tout au monde, c’était le bonheur de sa fille. Un jour, sa fille, la Princesse, épousa un homme. La Reine était inquiète de savoir si sa fille faisait le bon choix. Mais après avoir sondé le cœur de cet homme, la Reine se mit à pleurer à chaude larmes, car elle ressentait, dans tout son corps, la bonté, la bienveillance de l’homme qui venait d’épouser sa fille.

 

B. Capturer les coordonnées du visiteurs, le numéro de téléphone de la demoiselle, le cœur du jeune homme, les blâmes de belle maman…

Les squeeze pages et/ou le code auto-répondeur sur votre page d’accueil et les objectifs de la communication.

Les pages de captures (squeeze pages) vous permettent de récolter les coordonnées de vos visiteurs afin de pouvoir leur envoyer par la suite des informations. Elles sont un prélude à votre site web principal, presque comme une publicité – avec un en-tête accrocheur, un bon contenu lié à votre site principal et un formulaire d’inscription, afin que vos visiteurs puissent vous donner leur adresse e mail, vous autoriser à leur envoyer plus d’informations au sujet de vos produits ou de vos offres. Le contenu doit de préférence contenir des points essentiels pour pousser le visiteur à s’abonner à votre liste.

Mais pourquoi votre visiteur vous donnerait volontairement ses coordonnées seulement parce que vous les voulez ? Vous devez lui offrir une motivation suffisante pour qu’il s’inscrive. Proposez-lui quelque chose en contrepartie (cadeaux, avantages…) afin de le convaincre de recevoir vos e-mails promotionnels et de vous donner son adresse e-mail.

Vous n’êtes pas obligé de créer une squeeze page, vous pouvez simplement intégrer le code auto-répondeur sur la page d’accueil de votre site ou blog.

L’idée consiste à attiser la curiosité de vos visiteurs pour qu’ils veuillent toujours en savoir plus sur le contenu ou les informations dans vos squeeze pages, par conséquent ils s’inscriront à votre liste pour pouvoir profiter de la suite. Il vous sera ainsi facile de les attirer vers votre site principal. L’avantage ici est que même s’ils n’achètent pas encore quelque chose lors de leur première visite, vous avez leur adresse e-mail – donc vous pouvez les relancer de temps en temps.

Exemple 1 : Vous pouvez parler, subtilement, comme nous l’avons vu précédemment, à votre future conquête, de vos multiples talents et lui promettre qu’à votre prochaine rencontre vous lui montrerez comment vous dansez la salsa, ou que vous lui cuisinerez une tarte à la mirabelle (oh oui, génial, répondra-t-elle, j’adore la mirabelle, d’ailleurs maman en fait de la très bonne confiture!)

Exemple 2 : Vous pouvez annoncer à l’homme convoité, que vous êtes très douée pour le massage du dos, où que votre mère habite en Australie (si c’est vrai bien sûr) et que vous ne la voyez que tous les quinze ans.

Exemple 3 : Vous pouvez raconter à votre-belle mère l’histoire du gendre idéal qui aime se promener le dimanche à la campagne pour cueillir des mirabelles.

C. Capitaliser les acquis de votre communication en concluant la vente ou l’entretien et cet article par la même occasion. (oui, ce n’est pas que je m’ennuie, mais nous sommes dimanche soir et je dois soumettre cet article à Yvon pour demain matin dernier délai)

Il s’agit de guider le lecteur…

En l’incitant à agir maintenant et en le guidant à travers le processus d’achat. Comme cet article n’est pas à caractère commercial, la seule action à laquelle je vous invite, chers lecteurs, consiste à cliquer pour signifier que vous aimez cet article (si c’est le cas, bien sûr, restons dans l’éthique de sincérité)

Je suis donc à mon second rendez-vous avec la promise et je lui fais goûter ma merveilleuse tarte aux mirabelles tout en la faisant virevolter dans une salsa d’enfer. Conquise elle m’embrasse goulument… La suite relève de la sphère.privée.

L’homme de mes rêves a accepté que je lui prépare un bon petit repas, nous terminons par une tarte aux mirabelles, il me fait danser la salsa et il m’embrasse avec fougue… La suite relève de la sphère privée.

Belle maman est très agréable avec moi, lors de notre unique rencontre annuelle, elle m’offre de la confiture à la mirabelle, nous ne dansons pas la salsa… Et il n’y a pas de suite, sinon que je suis ravi, épanoui.

 

Récupérez vite ce livre numérique
tant qu’il est gratuit

mythes et réalités du marketing internet pour débutants


Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs « Rapports humains » organisé par le blog CopywritingPratique. Si vous avez lu cet article et qu’il vous a plu, alors merci de cliquer sur ce lien

Vous pouvez retrouver cet article, ainsi que tous les articles ayant participé à cet évènement, en téléchargeant gratuitement ce livre numérique ci-dessous, cliquez sur l’image pour le télécharger :

 

 

7 commentaires

  1. lionel a dit :

    Bonjour,

    J’ai vraiment apprécier l’article notamment ces trois étapes décrites au début de l’article :

    1. Captiver les visiteurs
    2. Capturer les coordonnées des prospects
    3. Capitaliser les inscriptions

    Capitaliser les inscriptions est très important pour fidéliser les objectifs de conversion.

  2. Anne a dit :

    Bonjour Serge,

    Bon moi je connais « Femme qui rit à …. » ! Et je dis Jolie Maman et Joli Papa …

    Bon mise à part cela, j’ai lu du début à la fin, j’aime toujours ce style combinant chaleur, humour et sérieux. Joli mélange savamment dosé que voilà.

    Merci pour cet excellent article en espérant que beaucoup le liront et pour conclure je dirais « Gardons le Cap … »

    1. marketeur-web a dit :

      Merci Anne Catherine pour ce sympathique commentaire, tu pourras garder le Cap en lisant la seconde partie de l’article qui garde le Cap sur ce dosage que tu aimes… Amitiés, @+

  3. Madeleine Le Jeune a dit :

    Merci Serge,
    J’ai A-DO-Ré.
    Mon gendre, pas fou, m’appelle Jolie-Maman.
    J’adore l’humour de ce début et en apprécie l’audace.
    Merci, je suis très fière de toi et cet article m’a redonné du punch.

    1. marketeur-web a dit :

      Salut Madeleine,

      Cela me fait un immense plaisir que tu ais adoré, chère Madeleine, merci à toi pour ce retour… La suite de cet article sera publié dans un e-book qui reprendra les articles de cet évènement inter-blogueur…

  4. Véronique Baudoux a dit :

    Bonjour Serge,

    Merveilleux article, comme toujours !
    Et aborder ce thème spécifique au marketing internet et le reliant avec la vie « réelle » permet justement aux débutants sur internet de l’appréhender plus facilement.

    Merci…

    PS : Pour rester dans le ton de l’humour, je conseillerais aux hommes de bien observer belle-maman car il y a de fortes chances que la « belle » qui leur plaît tant lui ressemble beaucoup un jour 🙂
    Et aux femmes de regarder comment ce prince charmant qui vous plaît tant traite sa propre mère car, comme il vous confondra parfois avec elle, il vous traitera de la même manière 🙂

    1. marketeur-web a dit :

      Merci chère Véronique, @ bientôt…

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.