«

»

Création de votre infoproduit pour votre niche de marché (partie 2)

Création de votre infoproduit pour votre niche de marché cible.

Infoproduit : Contraction des mots “information” et “produit”. Un infoproduit désigne un produit numérique, le plus souvent distribué par téléchargement et contenant des informations sur un sujet donné. Les infoproduits se délivrent sous forme de livres numériques (e-book), de rapport, de vidéos, d’audio. Un créateur et vendeur d’infoproduits est un infopreneur.

comment créer un infoproduit

Comme nous l’avons vu précédemment, dans la première partie de cet article, la plus grande erreur que vous pourriez commettre avant de créer un infoproduit serait de ne pas mesurer à quel point votre infoproduit aura du succès sur la niche de marché. Beaucoup de temps et d’argent peuvent être perdus lorsque vous vous dépêchez de créer un infoproduit sans définir réellement les attentes du marché.

Vous pouvez éviter cette erreur en découvrant ce qu’attendent les gens. Mais comment pouvez vous le découvrir ? Commencez par des infoproduits d’affiliation qui sont dans le même créneau que l’infoproduit que vous voulez créer. Cela peut être, par exemple,  des e-books d’autres auteurs, voici comment procéder :

  1. Créez un compte d’affilié chez 1TPE ou Clickbank pour le marché anglo-saxon.
  2. Trouvez quelques infoproduits  que vous pouvez promouvoir, comme affilié, qui se rapprochent de votre sujet.
  3. Créez votre propre site web (si vous n’en avez pas encore) et votre nom de domaine et installez-y une page de capture liée à votre auto répondeur.
  4. Établissez une campagne Adwords à faible cout et dirigez le trafic vers votre page de captation.
  5. Dans le formulaire de récupération d’adresses de votre page de captation ajoutez une question-sondage du genre : “Quelle est la chose qui vous semble la plus important à connaitre au sujet des Labradors ?”
  6. Mesurez et analysez les résultats

Combien cela va-t-il couter ? Pas très cher, fixez un budget de 50 € par exemple, soit 10 € par jour et laissez tourner pendant 5 jours. N’oubliez pas que faire des ventes est plaisant et ces ventes peuvent couvrir vos frais de campagne Adwords, même si ne n’est pas vraiment notre objectif.

Le point essentiel ici est d’obliger les personnes à vous dire ce qu’elles attendant grâce à cette question-sondage, mais aussi d’obtenir leur nom et leur adresse e-mail dans la liste de votre auto-répondeur. Qu’est ce que cela va vous apporter ?

Cela va vous permettre de créer l’infoproduit qu’ils vous ont demandé et également de les recontacter au travers de votre auto-répondeur, pour leurs annoncer que vous les avez entendus et qu’ils peuvent se rendre sur votre page de vente pour recevoir ou acquérir ce qu’ils vous ont demandé.

Lorsque les gens cliquent sur votre annonce AdWords ils arrivent sur votre page de capture (Attention, veillez à intégrer votre formulaire de capture sur une page qui permet de sortir de cette page, par des liens. Bref de ne pas “enfermer et piéger” le visiteur sur une page de capture, vous seriez pénalisé par Google Adwords qui pourrait fermer votre compte).

Une fois qu’ils ont remplis le formulaire vous pouvez les rediriger vers une des pages de vente de vos infoproduits d’affiliation. Le plus beau dans ce système est d’utiliser le dispositif de rotation disponible auprès de la plupart des fournisseurs de service d’auto-réponses. Ce qui fait que le premier visiteur arrivera sur une première page de vente, le suivant sur une seconde page pour un infoproduit d’affiliation différent et le troisième éventuellement vers une troisième page de vente et ensuite le processus revient au début.

Maintenant, en quoi ceci peut-être intéressant puisque le plus important est de récupérer leurs coordonnées et les réponses à votre question ? Parce que vous verrez quel infoproduit et/ou quelle page de vente à obtenu la plupart des ventes. Cette information vous aidera à créer un meilleur infoproduit, mais elle vous donnera également un modèle pour votre page de vente ! Rien dans ce genre de tests n’est perdu, chaque information est importante et utile pour la réalisation finale de votre infoproduit ainsi que sa mise en ligne.

Évidemment, avec un petit budget de 50 €, vous ne ferez pas beaucoup de ventes. Si vous pouvez augmenter ce budget, s’il vous plait, faites le et peut-être que les ventes générées couvriront vos frais publicitaires. N’oubliez pas que vous avez une échéance et un objectif et qu’au terme de votre test ou de votre recherche, vous devrez arrêter votre campagne AdWords, à moins qu’elle vous rapporte énormément d’argent !

Il est possible que vous ayez à faire plus d’un test. Par exemple, si vous obtenez plusieurs réponses différentes à votre question-sondage, il sera utile de recontacter les personnes enregistrées en leur posant la question différemment ou leur poser une  nouvelle question afin d’affiner les résultats de votre enquête.

Mais faites attention de ne pas poser trop de questions. Des études ont montré qu’un trop grand nombre de questions freine les personnes.

Pour récolter leurs informations personnelles, trouvez si possible un infoproduit avec les Droits de Label Privés, en rapport avec votre infoproduit, que vous pourrez offrir comme incitation à remplir votre formulaire.

Je vous le répète une fois de plus, c’est ce que font les Grands Net Marketers. C’est pour cela qu’ils font 6 ou 7 grands ouvrages tous les ans, parce qu’ils demandent simplement au marché ce qu’ils veulent. Ils testent les pages de ventes, les pages de captations, les entêtes et bien d’autres choses encore. Vous seriez surpris par le nombre de tests que certains peuvent effectuer, c’est à ce demander si certains ne souffrent pas de troubles obsessionnels tant ils sont obsédés à tout tester.

Mais sachez que derrière cette folie il y a surtout une méthode et vous pouvez profiter de cette folie pour simplement faire, vous aussi ces tests. Vous serez très rapidement étonnés d’apprendre que dans la plupart des cas, le marché n’attend absolument pas ce que vous pensiez lui proposer. Découvrez ce qui est attendu et économisez votre temps et pas mal d’embûches à long terme.

Si vous ne connaissez rien à propos des Auto-répondeurs, Pages de Capture, l’installation d’un site de Web ou comment utiliser Google AdWords, vous trouverez une formation de Web-entrepreneurs qui vous permettra de tout apprendre assez rapidement. Il est important de vous arrêter là et de le faire maintenant.

Maintenant commençons par retourner sur ces Forums.

Allez sur le forum sur lequel vous avez trouvé en lien avec votre sujet et posez vos questions. Dites leurs que vous avez mis en place un sondage et invitez les à le compléter. Le sondage est bien entendu sur votre page de capture. Pour mener à terme votre test, vous n’en contournerez pas vraiment  les besoins.

Bien sûr, la page de capture est à sens unique, mais c’est vraiment le meilleur moyen à employer car cela vous permet de construire une liste de futurs clients presque acquis avant même de créer votre infoproduit. Vous pouvez néanmoins utiliser un service de sondage tel que Survey Monkey (en anglais) http://www.surveymonkey.com mais ce service est payant ! Un autre service français existe, il est apparemment gratuit : http://www.123votez.com/.

Note Importante : vous aurez, tôt ou tard, besoin d’un nom de domaine et d’un hébergement pour mettre en vente vos infoproduits. Il existe des alternatives mais vous perdrez du temps à mettre les différents éléments en place, ces alternatives gratuites, mettent de la publicité sur vos pages et vous limitent souvent l’utilisation de l’espace qu’ils mettent à votre disposition, et cela dénote tout de suite d’un amateurisme peu engageant .

Puisque vous en aurez de toute façon besoin, autant vous habituer à gérer d’ores et déjà votre propre hébergement Web.  Je vous recommande :1and1, qui vous propose un hébergement Pro accessible pour moins de 5€ par mois (1er nom de domaine Inclus), ce service est facilement évolutif (vous y ajouter ce dont vous aurez besoin, ni plus ni moins) et s’adaptera ainsi à votre propre évolution.

En résumé, l’hébergement vous sera nécessaire. Pour en avoir testé plusieurs et pour avoir dû effectuer des transferts difficiles de sites et de noms de domaines d’un hébergement à un autre il est préférable de bien choisir dès le départ !

Je ne veux pas vous stresser en me répétant une fois de plus, mais comprenez bien à quel point il est important d’effectuer ces tests avant de créer votre propre infoproduit. En appliquant cette méthode vous n’aurez pas à lutter et à vous battre pour vendre votre infoproduit. Il peut arriver que vous ayez plusieurs questions à poser lors de vos sondages, faites le si cela vous semble vraiment nécessaire, mais limitez vous malgré tout, ne posez pas plus de 3 questions ! Si vous arrivez à appliquer cela alors vos futurs clients vous diront exactement ce qu’ils attendent de votre infoproduit.

Si vous leurs posez la question, ils vous diront même combien ils sont prêts à payer votre infoproduit ! Si vous ne leurs posez pas la question, vous aurez déjà une idée du prix de vente de votre ouvrage par le biais des infoproduits d’affiliation que vous avez proposés pour vos tests, ce sera déjà une bonne indication.

Bien, maintenant que vous savez comment définir le sujet et comment découvrir ce qu’attendent vos clients et le marché, découvrons comment leurs apporter l’infoproduit qu’ils attendent et de la manière la plus facile possible.

Comment rédiger votre Infoproduit  : (e-book pour l’exemple)

Pour écrire il faudra au minimum un bon «traitement de texte» tel que Word de Microsoft Office. Si vous n’avez pas Microsoft Office et que vous ne voulez pas dépenser une fortune dans son acquisition, je vous recommande la Suite Open Office qui est entièrement gratuite et largement aussi bien, si ce n’est meilleur, que Microsoft Office.

Vous pouvez télécharger cette Suite en Français ici: http://fr.openoffice.org/ en plus du traitement de texte le logiciel vous permet de créer un fichier .PDF en un clic sur le bouton PDF de la barre des taches.

Open office dispose de programmes identiques et compatibles avec la Suite Microsoft, dont un «traitement de texte» comme Word. De tels programmes rendent l’écriture très facile, ils corrigent les fautes d’orthographe et de grammaire, ou pour le moins ils vous indiquent où sont les fautes. Alors, si c’était là votre soucis vous pouvez déjà arrêter de vous inquiéter.

Installez simplement la suite sur votre ordinateur et ouvrez un nouveau document texte et apprêtez vous à travailler. Assurez-vous d’avoir du temps devant vous et que vous ne pourrez pas être dérangé. Arrêtez la télévision, arrêtez la radio, la stéréo et débranchez le téléphone… Quelques Grands du Net Marketing, s’enferment ou partent pendant un jour ou deux, des fois 1 semaine ou 2 et écrivent.

Je vous rassure, vous n’avez pas à être aussi extrêmes. Vous avez le temps que vous voulez, vous pouvez travailler pendant des heures ou vous arrêter quand vous le souhaitez, pour manger, etc.…

Mais surtout pour vous reposer. Le repos est essentiel et souvent, une fois reposé, la relecture de ce que vous avez écris le jour précédent, vous permet de l’améliorer encore.

Cet article  traite de l’écriture ou de la rédaction de votre infoproduit sous forme d’ebook, mais le suivant traite des différentes ressources et comment trouver des sources d’informations pour votre ebook. Vous constaterez donc qu’ils vont de pair.

Cependant vous pouvez travailler cet article en premier et ainsi préparer le squelette de votre ebook. Pour certaines personnes arriver à cette étape leur ouvre les portes et leur permet ensuite d’écrire plus facilement leur ouvrage.

Vous avez déjà entendu parler du blocage de l’écrivain, la fameuse page blanche qui reste blanche? C’est quelque chose qui existe réellement, mais la plupart des auteurs ont une astuce pour contourner le syndrome de la page blanche et faire que les mots reviennent et découlent tout seuls. Tout simplement en établissant le squelette ou la trame de leur livre, ça ira aussi bien pour vous si vous faites ainsi.

Maintenant, nous allons traiter tout ce qui concerne votre marché, choisir votre titre, choisir vos chapitres et vos sous titres, écrire votre table des matières, comment écrire, l’utilisation de graphiques et visuels mais aussi des “informations légales” et des “copyrights”

Connaître votre Marché

Plus haut nous avons évoqué la recherche des attentes de votre marché, avant de créer votre infoproduit. Avec un peu de chance, vous l’avez fait et vous avez bien analysé vos résultats pour découvrir ce que votre marché attend réellement par rapport à votre sujet.

Êtes-vous vraiment en phase avec les attentes de votre marché? Sinon, contactez-les à nouveau, individuellement, en les remerciant tout simplement pour les informations qu’ils vous ont envoyées et posez leur une ou deux questions supplémentaires. Regardez quel type de réponse vous recevez.

Le fait est que vous devez être sûr d’avoir complètement et suffisamment testé, questionné et que vous êtes extrêmement clair sur ce que veux votre marché. Avec ces informations, vous êtes prêts à créer votre ebook et vous pouvez commencer à remplir cette page blanche qui est entrain de vous fixer depuis votre moniteur.

Choisir le Titre de votre e-book

Il y a de fortes chances pour que votre sondage vous ait apporté des idées de titre. Mais les titres sont vraiment très importants. La fonction du titre est aussi importante qu’un entête en ce qu’il doit être captivant. Il doit pousser le lecteur potentiel à ouvrir le livre.

Vous avez probablement déjà entendu dire qu’un livre ne devrait pas être jugé à sa couverture, mais il l’est! Juste après ce premier jugement, la chose qui attirera l’attention de vos lecteurs potentiels c’est le titre. Ceci est vrai pour toutes les formes de livres mais également pour les ebooks et pour tous les supports d’infoproduits.

Votre titre peut être aussi simple que : « Caniches Toilettages» ou «Le Toilettage des Caniches». Mais que pensez-vous de: «Toilettage du Caniche – Comment toiletter votre caniche et économiser quelques centaines d’euros chaque année». C’est ce qui fait que les gens regarderont ou non votre ouvrage.

Pourquoi ? Parce qu’ils leurs permet d’économiser de l’argent et l’argent est toujours une motivateur. Demandez un auteur professionnel, il y a des motivateurs vraiment très spécifiques qui doivent être utilisés dans les pages de vente:

  • Le désir du gain
  • La peur de perdre

Il existe aussi d’autres motivateurs mais ils sont déclinés par les 2 principaux motivateurs décrits ci-dessus. Dans notre exemple on propose de faire des économies, faire des économies c’est gagner de l’argent.

Les gens veulent des choses très spécifiques dans leur vie, vous devez vous en rappeler et vous en servir dans tous vos essais d’écriture. Réfléchissez à propos des choses que la majorité des gens veulent:

  1. Plus d’argent
  2. Des solutions à leurs problèmes
  3. La Sécurité
  4. La Santé
  5. L’assouvissement de leurs besoins de base
  6. L’acceptation sociale
  7. Devenir meilleur qu’ils ne pensent être

Ce ne sont pas là vos principales préoccupations? Ce que tout le monde veut et vous allez simplement composer votre titre en ciblant ou le désir du gain ou la peur de perdre, en le connectant avec un ou plusieurs désirs de bases.

Dans notre exemple, nous avons utilisé : comment toiletter votre caniche et économisez des centaines d’euros chaque année. Nous avons ciblé le désir du gain (en économisant) et une solution à un problème, le toilettage, mais nous pouvons encore l’améliorer.

Les gens ne veulent pas que ces désirs basiques, ils veulent aussi que ce soit facile et rapide, toujours plus facile et plus rapide. Vous pouvez donc inclure ceci dans votre titre, par exemple: Caniches, le Toilettage Facile et Rapide – Comment économiser des centaines d’euros en Toilettant votre propre Caniche.

Maintenant, nous pourrions raccourcir le titre, mais dans ce cas-ci, nous ne le voulons pas vraiment. Nous pourrions supprimer le mot «Comment» mais les gens aiment que nous leur parlions ainsi, donc nous le conserverons. Il existe de nombreuses manières que nous pourrions utiliser pour changer le titre et ce tout en ciblant les motivateurs les désirs basiques.

Allez-y, essayez vous mêmes avec votre titre. Taper ou écrivez plusieurs possibilités et interrogez quelques personnes pour savoir lequel elles préfèrent. Souvenez-vous des personnes qui ont répondues à votre sondage? Trouver un autre cadeau à leur offrir et demandez leur de choisir le titre qui susciterait le plus leur intérêt en échange de ce cadeau gratuit.

Choisir les Chapitres et les titres

A ce stade, vous pouvez penser qu’une fois que vous avez un titre principale remarquable, que vous avez ciblé les désirs basiques ainsi que les différents motivateurs, que l’essentiel est fait. Vous auriez tort. Dans le cadre de la promotion de votre infoproduit e-book, il est très bon de faire savoir aux personnes ce qu’elles vont trouver à l’intérieur de l’ebook en leur indiquant les titres des chapitres et les titres principaux.

C’est très facile. Commencez par faire une liste des sujets que vous allez traiter. Ça demande un certain travail. Mais commencez par les écrire, ne réfléchissez pas à une suite logique maintenant. Écrivez simplement toutes les matières que vous voulez développer. Dans le prochain article (partie 3 ) Je vous indiquerai différentes sources d’informations pour avoir des idées.

Une fois que vous avez fait cette liste, mettez-la dans l’ordre, dans un ordre qui se comprend. Par exemple, pour notre produit traitant du toilettage des caniches, nous aurions tout d’abord une introduction traitant des couts et des problèmes liés au toilettage des caniches, nous parlerions ensuite de la préparation et des outils requis, peut-être ajouterions nous une section expliquant comment calmer le chien, ou bien manipuler un chien qui appréhende mal le toilettage, puis le shampoing du chien, etc.…

Bien que nous ayons définis les différents sujets que nous voulons traiter, nous allons écrire des titres captivants, par exemple : Introduction : Ce que vous économiserez en toilettant, vous mêmes, votre caniche ; Toilettage du caniche : Procurer vous les bons outils sans dépenser une fortune; Calmer un chien bouleversé qui n’apprécie pas vos efforts; Commencer avec un chien super propre; etc.

En résumé, notez tous les sujets que vous voulez traiter, mettez les dans un ordre logique, créez de bons titres pour vos chapitres et si vous le souhaitez, ajoutez vous des petites notes qui vous permettront de vous rappeler ce que vous pensiez écrire pour chaque sujet, vous pourriez l’oublier plus tard.

Démarrer votre ebook avec une Table des Matières

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=OwHqIeWkkUk&feature=related[/youtube]

La façon la plus simple de rédiger un ebook est de démarrer par la trame, le squelette comme nous l’avons évoqué plus haut. Transformez cette trame en table des matières à partir de laquelle vous allez pouvoir travailler. Vous pouvez avancer un peu plus en déterminant le nombre de pages que souhaitez écrire pour chacun des sujets.

Nous avons maintenant une table des matières avec des marques qui rendent la rédaction plus faciles aux auteurs. C’est tout particulièrement vrai parce que rien n’est gravé dans la pierre. Vous allez pouvoir ajouter ou soustraire des sujets à n’importe quel moment et ce, jusqu’à ce que vous rendiez votre ebook disponible à vos clients pour qu’ils puissent le télécharger.

Donc, votre document qui va devenir votre infoproduit, votre ebook, commencez avec une page «Titre» puis une page contenant la «table de matières».Laissez dans l’intervalle une page vierge dans laquelle nous insèrerons les «notices légales» que nous verrons un peu plus tard. Vous pouvez également commencer à choisir votre police de caractère et la couleur de votre texte.

Vous pouvez choisir la police de caractère que vous souhaitez sans vous préoccuper de savoir si cette police sera disponible sur l’ordinateur de votre lecteur. Lorsque vous compilerez votre document en ebook, l’ebook sera tel que vous l’aurez conçu et ce qui est installez ou non sur le système de vos lecteurs n’importera pas.

Choisissez malgré tout une police facile à lire. Choisissez également une taille qui n’oblige personne à se coller sur son écran, ni trop grande pour qu’elle ne soit pas obliger de se lever de sa chaise. La taille 14, par exemple, convient très bien, utilisez une taille plus grande pour les titres et pour les titres des chapitres.

Bien, maintenant vous êtes prêts à écrire, pas de panique! Je ne vous jette pas aux fauves. Je vais vous expliquer exactement comment le faire. Vous n’êtes pas seuls, personne ne va lire ce que vous allez écrire maintenant…il n’y a pas de raisons de vous inquiéter!

Organisez, écrivez, corrigez

Vous allez devoir organiser, écrire, corriger et probablement tout répéter et ce jusqu’à ce que vous obteniez un e-book sur lequel vous serez fier de mettre votre Nom. Le plus gros problème que rencontrent les personnes qui essayent d’écrire, tout particulièrement la première fois, c’est qu’elles se sentent excessivement concernées.

Organisez à l’aide de votre “Table des Matières”. Si vous avez besoin d’une organisation plus importante, complétez en ajoutant la liste des sujets que vous voulez développer pour chaque titre, avec cela vous serez prêts à écrire.

Quand je dis “écrivez” c’est exactement ce que je veux dire. Si vous n’êtes pas habitué à taper du texte avec un clavier, prenez un cahier et écrivez (je vous recommande vivement le cahier pas de feuilles volantes). Ne vous inquiétez pas de l’orthographe et de la grammaire. Ne vous inquiétez pas de la mise en page, de l’espacement entre vos paragraphes ou des marges de votre page, pour l’instant, écrivez tout simplement. Un ami, écrivain célèbre d’une œuvre remarquable de plus de 15 Merveilleux livres, à qui j’avais un jour demandé : Quel est le secret pour écrire? Me répondis : Pour écrire, il faut écrire!

Écrivez comme si vous parliez à votre épouse ou à votre meilleur ami, en expliquant pourquoi et comment faire certaines choses. Mettez-y votre personnalité. Sentez-vous libre d’écrire avec votre vocabulaire. Ce sont vos mots, écrits à votre manière, vous êtes le meilleur pour les écrire.

Traitez un sujet, un chapitre à la fois. Écrivez simplement, laissez vous aller sur le sujet, sans penser à autre chose. Ensuite, corrigez. Retournez au début et séparez votre texte en paragraphes. Assurez-vous ensuite que l’orthographe est correcte et qu’il n’y pas de fautes de grammaire.

Si vous avez écrit dans un cahier, prenez le temps de saisir votre texte dans votre «traitement de texte». Permettez au logiciel de trouver les fautes et les erreurs, mais ne comptez pas sur une correction à 100 %.

Reprenez depuis le départ, relisez, et faites d’autres corrections si nécessaire. Faites le lire par quelqu’un d’autre et demandez lui si cela se comprend. Demandez à quelqu’un en qui vous avez confiance et qui est intéressée dans le projet, comme votre épouse, un ami ou votre mère.

C’est le Processus: Organisez, écrivez, corrigez et faites le autant de fois que cela vous semble nécessaire jusqu’à ce que vous obteniez ce que vous vouliez. Et pendant que vous organisez, écrivez, corrigez vous pouvez toujours apporter des modifications à votre table des matières, et encore, elle n’en sera qu’améliorée. Il vous arrivera, parfois, de réaliser qu’un sujet devrait être traité, ajoutez le et traitez le!

Prenez la section suivante, une par une, et travaillez cette section jusqu’à ce qu’elle soit parfaite. Il y a un temps pour organiser, un temps pour écrire, un temps pour relire et corriger et ne laissez pas ces 3 temps se mélanger et se confondre, parce que si cela arrivait, votre flot d’écriture serait perturbé et votre travail ne sera plus aussi bon.

Ne laissez pas les petits détails perturber votre écriture. Si vous avez mal orthographié un mot, ce n’est pas important pour le moment, allez au bout de votre section. Si vous avez des doutes sur la grammaire de votre phrase, n’y faites pas attention pour l’instant et continuez. Ne laissez pas votre flot d’écriture être perturbé par ces détails mineurs ils seront corrigés plus tard.

Utilisez des images ou des visuels

Ajoutez quelques images car elles ont leur place dans vos ebooks et autres infoproduits. Par exemple, vous pourriez mettre votre photo sur votre première page. Vous pourriez également mettre une photo d’un caniche, d’une boîte de vitamine. Assurez-vous simplement que votre image de couverture soit en rapport avec le sujet de votre ebook.

Vous pouvez utiliser autant d’images dans votre ebook que vous le souhaitez. Par exemple, certaines personnes utilisent des petites images sous leurs titres de chapitres et je trouve ça très bien. D’autres ont besoins d’expliquer leur contenu avec des images, des graphiques ou des visuels, faites le si vous le jugez utiles.

Alors, où trouver des images ? Bien, dans un premier temps vous pouvez les créer en utilisant un utilitaire de graphisme ou de dessin. Vous pouvez utilisez des «cliparts (illustrations)» ou acheter des logiciels contenant des centaines ou des milliers d’images, photos et cliparts.

Attention toutefois au plagia!

Ne copiez pas des images pour lesquelles vous n’avez pas le «copyright» ou qui ne sont pas «libres de droits». Pour en être sûr il n’y a que 2 possibilités :

  • Soit vous êtes le propriétaire de cette image parce que vous l’avez intégralement créée ou photographiée.
  • Soit vous l’avez achetée et acquis les droits d’utilisation auprès d’une banque d’images, comme Fotolia.

Peu importe le moyen, si vous utilisez des images ne remplissez pas votre ebook au point de n’avoir que des visuels, photos ou autres, n’oubliez que les images vont considérablement augmenter la taille de votre fichier final et qu’il sera plus long à télécharger pour vos clients.

Notez qu’en règle générale, une fois votre ebook compilé, votre lecteur devrait pouvoir voir les images, assurez vous malgré tout d’une bonne présentation de votre texte au cas où les images ne seraient pas visibles!

Notices Légales et Copyright

Même si vous offrez les «Droits de Revente» ou les «Droits de Label Privé» pour votre ebook, il devrait contenir une «Notification de Copyright» qui devrait ressembler à cela:

Copyright © 2012- Votre Nom ou le Nom de votre Société. Tous Droits Réservés.

Pour faire le symbole de copyright (©), maintenez la touche «Alt» et saisissez les chiffres suivants 0169, puis relâchez la touche «Alt» pour que le symbole apparaisse.

Maintenant, vous pouvez également faire enregistrer votre travail auprès d’un établissement de protection spécialisé, mais est-ce nécessaire?

Dans les textes de Loi, l’auteur est le propriétaire exclusif de son œuvre sauf s’il cède ses droits comme les «auteurs anonymes» qui fonctionnent à la commande. Mais en cas de litige ou de plagia il est préférable d’avoir effectué un «dépôt officiel» qui attestera autant de la propriété de l’œuvre autant de la date de dépôt et donc de création.

Ces dépôts étaient souvent couteux mais ils sont devenus, grâce à Internet, très accessibles. Vous connaissez le proverbe; «Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras!».

Vous pouvez par exemple protéger à vie, un site entier avec son contenus et vos œuvres propriétaires pour environ 10 € chez Copyright Dépôt, ou vous déposer chacun de vos ouvrages et obtenir un sceau identifiant votre œuvre et la date de dépôt chez Direct Copyright ou encore Copyright France.

Les notices légales sont très importantes. Elles peuvent vous permettre de ne pas être poursuivis. Que se passe t’il si l’un de vos lecteurs coupent accidentellement une oreille de son caniche et suivant vos recommandations?

Il peut trouver des raisons de vous poursuivre, sauf si vous avez indiqué explicitement que vous ne pouvez être tenus pour responsables quant à l’utilisation des informations décrites dans votre œuvre.

Vous pouvez publier une Notice telle que:

L’information contenue dans cet ebook est uniquement éditée dans un but informatif ou de divertissement. L’auteur a pris toutes les mesures disponibles pour vérifier la précision et l’exactitude de ces informations. Avant d’utiliser les informations contenues dans cet ebook, il est de votre responsabilité de la faire vérifier par des professionnels compétents. L’auteur ne pourra pas être tenu pour responsable de l’utilisation ni de l’usage de ces informations. “

Cela protège mieux votre ouvrage ainsi que son auteur, Vous. Mais qu’en est-il des personnes autres que vos clients? Par exemple, si vous faites références à certaines marques en les comparants à d’autres?

C’est certainement votre droit, mais vous employez et citez leurs «Marques de Fabrication» dans votre publication. Cela peut être une source de problème et d’éventuelles poursuites, c’est pourquoi il faudrait ajouter ceci:

Toutes les Marques Déposées ou Noms de Produits citées dans cet ouvrage appartiennent à leurs propriétaires respectifs, nous ne sommes en aucun cas les représentants de ces marques, ni de leurs produits. Tandis que certaines recommandations peuvent être ou sont faites, il appartient au lecteur de faire ses propres constations sur les produits évoqués ainsi que les recherches nécessaires avant tout achat. L’auteur ne peut être tenu pour responsable ni être accusé d’une quelconque responsabilité par rapport à l’usage ou l’utilisation d’aucun produit référé dans cet ebook. “

Vous voyez, vous êtes à nouveau couverts. La «Notice Légale» ou les « Mentions Légales» sont souvent écrites dans un caractère plus petit que le contenu réel de l’ebook. Ce n’est pas pour les masquer, elles se trouvent en général en deuxième page, alors si l’intention étaient de les cacher elles le seraient plus en dernière page! Non, la raison d’un caractère plus petit et de signaler que ce sont des mentions et non pas le contenu principal de l’ouvrage.

Bien entendu, petit ne veut pas dire trop petit pour être lu! La taille 11 ou minimum 9 est suffisante pour les «Mentions Légales» ou le «Copyright». L’important étant de vous protéger de tous types d’actions légales et aussi de protéger le contenu et votre travail contre toute forme de plagia et de vol.

Croyez-le ou non, certaines personnes ne comprennent pas ce que veut dire “copyright” et vous devez employer les «Mentions Légales» pour le préciser. Par exemple, après le «copyright» ou juste après le titre des «Mentions Légales» vous devriez ajouter quelque chose du genre:

Cet ouvrage (ou œuvre, ebook, livre numérique,…) est protégé par le dépôt d’un copyright auprès de……………… dans 163 pays. Tous les droits sont exclusivement réservés à son auteur et aucune partie de cet ouvrage ne peut être republiée, sous quelques formes que ce soit, sans le consentement écrit de l’auteur. Vous n’avez aucun de droits de revente, ni de diffusion, ni d’utilisation de cet ouvrage sans accord préalable de l’auteur. Vous ne disposez d’aucun Droit de Label Privé. Toute violation de ces termes entrainerait des poursuites à votre égard. “

Evidemment, si vous décidez de céder les Droits de Revente ou de Label Privé précisez le dans un document joint au dossier de téléchargement, nommé «Licence de Droits de revente» ou «Licence de Droits de Label Privé». Vous pouvez également préciser que votre ouvrage est vendu avec des droits distincts contenus dans le dossier disponible au téléchargement.

Utilisez simplement votre meilleur jugement quand vous rédigez vos «mentions légales». Référez vous aux «mentions légales» présentes chez d’autres auteurs, mais ne les copiez pas! Les «Mentions Légales» sont également protégées par le «copyright» mais vous pouvez vous en inspirer afin d’être assurés d’une protection totale.

Concluez votre ebook

Une fois que vous avez composé votre «Page de Titre», la page des «Mentions Légales», la «Table des Matières» et le texte de votre ebook, vous devez le conclure. Finir un ouvrages est compliqué pour beaucoup de personnes mais vous ne pouvez pas laisser les lecteurs sans conclusion… sauf si vous avez une suite, un tome 2, un produit, etc.

Et même lorsque vous avez un produit ou une œuvre à suivre, vous devez conclure votre ebook. Votre conclusion ressemblera plus à une «accroche» pour votre produit ou de les encouragez dans leur quête pour le toilettage des caniches. L’important est que votre ebook ait une fin tout comme il a un commencement.

Alors, quelle est la taille idéale pour votre ebook ? Juste assez long pour couvrir le sujet. En toute honnêteté, la longueur de votre ouvrage est déterminée par la complexité du sujet et de ce qu’il faut pour exprimer votre point de vue.

Il arrive parfois que certains sujet soient suffisamment traité en 5 pages ou moins, évidemment un tel ebook ne vaudra rien, vous devez donc le travailler afin de compléter l’information ou de la densifier.

Un bon ebook «marchand» ne devrait pas être inférieur à 20 pages. Je précise «Marchand» parce qu’il est possible d’utiliser des ebooks d’une taille inférieure, des «Mini-Rapports» qui peuvent être distribués gratuitement.Cependant même pour les «Mini-Rapports» gratuit ne descendez pas en-bas de 10 pages.

D’autre part, si vous ajoutez et rajoutez indéfiniment des pages, vous aurez beaucoup de mal à conclure et vos clients beaucoup de mal à le lire. Tachez de ne pas dépasser les 100 pages pour la plupart des cas mais certains sujets, très complexes peuvent contenir plus de 200 ou 300 pages.

Pensez aussi pour de telles œuvres à les diviser, essayez de découper votre sujet principal en 3 thèmes principaux commercialisez les individuellement et pourquoi pas les proposer par la suite dans un «pack» contenant les 3 œuvres? Même que un des 3 pourrait être distribuer gratuitement pour la création d’une liste de clients potentiels pour les 2 autres !

Pour un bon ebook, regardez les autres ouvrages qui sont réalisés sur le même sujet, regardez leur longueur et le prix demandé par l’auteur. Le prix d’un ebook est toujours lié à sa longueur!

En savez-vous assez pour rédiger votre ebook ? Il est probable que vous en sachiez assez pour savoir comment l’écrire, en d’autres termes comment réellement le composer. Mais, si vous n’êtes toujours pas à l’aise avec votre écriture, il existe de nombreuses ressources que vous pouvez utiliser pour améliorer votre écriture, ou la rendre plus confortable.

Par exemple, si vous n’aimez les mots que vous utilisez, trouvez de meilleurs mots en utilisant un «dictionnaire de synonymes». Si vous travaillez avec «Microsoft Word» vous disposez d’un très bon dictionnaire. Mettez le mot en surbrillance, cliquez droit sur le mot et choisissez «rechercher».

Une nouvelle boite s’ouvrira à droite de votre page avec votre mot, sa définition, ses synonymes ou sa traduction selon la fonction sélectionnée. Il existe également des dictionnaires de synonymes en ligne, comme par exemple: http://www.synomizer.com.

Un autre très bon outil gratuit pouvant vous servir pour la Grammaire, les Conjugaisons et même comme Dictionnaire: http://grammaire.reverso.net/. Un autre outil de vérification grammaticale et conjugaisons: http://bonpatron.com/, vous trouverez, en effectuant des recherches, certainement bien d’autres outils gratuits!

Épargnez du temps et de l’argent. Organisez, écrivez et corrigez simplement jusqu’à que ce soit bon. Vous n’avez pas besoin de prendre des cours d’écriture. Vous avez juste besoin d’un logiciel qui pointe les éventuelles erreurs et de quelqu’un qui ait un bon sens de la grammaire pour vous relire et vous assurer que ce que vous avez écrit est correct.

A suivre…

 

2 commentaires

  1. Bernadette a dit :

    Bonjour,
    Beaucoup de bonnes informations très utiles . A revisiter souvent.
    Bien cordialement. Bernadette

    1. marketeur-web a dit :

      Merci Bernadette, bienvenue, vous êtes ici chez vous.

Laisser un commentaire