«

»

Page de vente : améliorez vos taux de vente grâce aux rapports e-books

Comment ajouter de la valeur à votre page de vente ?

En amont, en aval et parallèlement à votre page de vente, vous allez pré-vendre vos produits et services avec un ebook.

 

Que se passe-t-il si vous envoyez une page de vente à un public ciblé ?

Vous réaliserez de bonnes ventes si votre offre et votre texte commercial sont tous deux de bonne qualité. Mais il est également probable que de 98% à 99% de vos clients potentiels quitteront la page de vente sans avoir pressé le bouton « Acheter maintenant ».

booster résulats pages de vente

Ce qui est plutôt triste, n’est-ce pas ? Mais la bonne nouvelle c’est que vous pouvez améliorer le taux de transformation de votre page de vente  en créant un rapport gratuit de prévente.

Comme le nom l’indique, c’est un rapport que vous offrez à vos clients potentiels pour les amener à l’idée d’acheter votre produit. Deux raisons font que cette tactique a tendance à très bien fonctionner.

  1. Vos clients potentiels laissent tomber leurs défenses. Puisque vous leur donnez un rapport possédant de la valeur, et pas une page de vente, ils ont tendance à baisser leurs défenses contre la « publicité ». Ceci signifie qu’ils liront votre rapport avec un esprit ouvert. Et lorsqu’ils arriveront à la fin, ils seront nettement moins réticents à acheter vos produits/services.
  1. Votre rapport fait preuve de valeur. C’est un bénéfice, quel que soit le genre de produit que vous vendez. Mais c’est tout particulièrement important lorsque vous vendez des produits informatifs parce que toutes les personnes impressionnées par les informations que vous offrez GRATUITEMENT supposeront que vos informations payantes sont encore meilleures.

Comme vous pouvez le constater, les rapports de prévente sont de puissants outils de promotion

Il est désormais temps d’apprendre comment exploiter ce « pouvoir » pour vous-même. Et c’est exactement ce que vous propose ce présent article. Vous allez ainsi découvrir :

  • Quel genre de rapport de prévente fonctionne le mieux. Indice: tout dépend de ce que vous vendez.
  • Comment écrire votre rapport. Vous apprendrez comment utiliser cinq différents angles pour impressionner vos clients potentiels et les amener à l’idée d’acheter votre produit ou votre service.
  • Comment créer un appel à l’action qui poussera vos clients potentiels à cliquer sur le bouton d’achat de votre page de vente.

Commençons…

Choisissez votre approche

 

Commençons par le commencement: vous devez décider ce que vous allez promouvoir dans votre rapport. Votre offre, par exemple, ou bien une offre affiliée. Peu importe, que vous choisissiez l’une ou l’autre, puisqu’un rapport de prévente fonctionne pour à peu près n’importe quel type de produit ou de service. Même si votre page de vente pour ce produit ou service est réduite au strict minimum.

Vous devrez également déterminer si vous vendez un produit physique, un service ou un produit informatif, puisque ceci affectera la manière dont vous écrivez votre rapport.

Laissez-moi expliquer…

Vous vendez un produit informatif? Dans ce cas, vous pouvez offrir un rapport qui est « utile mais incomplet ». Ceci signifie que votre rapport de prévente enseigne quelque chose de valable à vos clients potentiels. Toutefois, cela ne suffit pas à résoudre totalement leurs problèmes, donc ils devront acheter votre produit pour obtenir le reste de votre solution.

Vous vendez un produit physique? Un rapport de prévente pour un produit physique est utile parce que les informations peuvent pratiquement résoudre le problème de vos clients potentiels. Mais ce qui est important, c’est que pour que votre client potentiel puisse totalement résoudre son problème, il devra acheter le produit que vous proposez.

Exemple: Supposons que vous vendez des niches pour chien. Vous pouvez fournir des instructions complètes pour apprendre à vos clients potentiels comment entraîner leurs chiots à être propres. La seule chose que votre client potentiel ne possèdera pas sera la niche, que vous allez promouvoir dans votre rapport.

Vous vendez un service? Beaucoup de gens vendent des services en sortant des rapports qui enseignent aux autres comment réaliser ce service.

Exemple: Un rédacteur peut sortir un rapport expliquant comment écrire une page de vente. L’espoir de l’auteur repose sur le fait que le lecteur réalisera que c’est une tâche difficile et qu’il se contentera d’embaucher l’écrivain.

Ceci fonctionne parfois mais le problème avec ce genre de rapport est qu’il est parfois destiné à une différente cible de marché.

Revenons à l’exemple de l’écriture du rapport. Il y a ici deux cibles de marché :

  • Les gens qui veulent faire eux-mêmes la page de vente. Ce sont des personnes qui lisent le rapport « mode d’emploi ». Malheureusement, embaucher un rédacteur indépendant ne les intéresse pas.
  • Les gens qui veulent embaucher un rédacteur. Ils représentent la principale cible de marché dudit rédacteur… mais ces personnes ne lisent PAS les rapports de type « mode d’emploi », simplement parce qu’elles cherchent uniquement à embaucher un travailleur indépendant.

Voyez-vous le problème? Le rapport n’attire pas un public ciblé.

Donc, si vous vendez un service, vous devez vous assurer d’écrire quelque chose qui intéressera le public que vous ciblez.

Exemple: Dans le cas d’un travailleur indépendant, il pourrait écrire un rapport titré « Comment trouver et embaucher un rédacteur de page de vente de grande qualité ». Ainsi, les lecteurs feront partie de la cible de marché.

Bien. Voyez-vous la différence entre ces trois approches? Laissez-moi récapituler rapidement :

  • Si vous vendez un produit informatif, votre objectif sera de rendre vos clients potentiels heureux avec ce que vous leur fournissez, mais désireux d’en apprendre plus.
  • Si vous vendez des produits physiques, le but de votre rapport de prévente sera d’offrir des informations de grande valeur, pour que vos clients potentiels possèdent tout ce dont ils ont besoin pour résoudre leur problème… sauf le produit dont vous faites la promotion.
  • Si vous vendez un service, vous devrez simplement vous assurer que votre rapport intéresse votre cible de marché. Ceci peut être aussi simple qu’apprendre à vos clients potentiels comment reconnaître un bon fournisseur de service (tel que vous !)

Vous apprendrez comment parfaitement utiliser cette approche dans la suite de cet article. Mais tout d’abord, vous devez savoir une chose de plus avant de commencer à rédiger …

Vous ne devez jamais quitter votre objectif des yeux

Cela signifie que vous devez vous focaliser sur une offre principale UNIQUE dans votre rapport.

Si vous faites la promotion de plus d’une offre, vous allez troubler vos lecteurs. S’ils ont trop de choix, ils pourraient ne pas prendre la peine de cliquer sur vos liens.

Ensuite, si vous promouvez simplement un seul produit dans votre rapport, vous écrirez votre rapport avec ce seul produit à l’esprit. Vous créerez le rapport avec l’idée de pré-vendre ce produit. Et, ainsi, votre rapport sera beaucoup plus efficace en raison de cet objectif clair. Et il sera tout à fait complémentaire à votre page de vente.

Le point le plus important est donc de choisir un produit et d’écrire l’ensemble de votre rapport avec l’objectif de pré-vendre ce produit. Et pour bien faire, le contenu de votre page de vente se fera parallèlement et en synchronicité avec le rapport.

Ce qui nous amène à notre prochain sujet …

 

Écrire votre rapport

Comme vous venez de le découvrir, ce que vous vendez influencera la manière dont vous écrirez votre page de vente et votre rapport. Ce que vous avez appris ci-dessus est la « vue d’ensemble », l’approche générale de votre rapport. Il est désormais temps d’en venir aux détails.

Nous allons donc aborder cinq approches spécifiques pour écrire votre rapport, impressionner vos cibles potentielles et leur pré-vendre vos produits et vos services.

Approche 1: Fournir la vue d’ensemble d’un processus

C’est une des approches « utile, mais incomplet » qui est un bon choix lorsque vous vendez des produits informatifs.

Fondamentalement, l’idée consiste à donner à vos clients potentiels une bonne vue d’ensemble d’un processus.

Toutefois, la clé est de leur dire quoi faire sans leur dire comment réaliser chaque étape. Vous devez ensuite pointer en direction du produit informatif qui offrira les détails et résoudra leurs problèmes.

Exemple: Supposons que vous vendez un livre expliquant comment créer un blog. Vous pouvez écrire un rapport de prévente qui donnera à vos clients potentiels une vue d’ensemble du processus. Ainsi, vous décomposez toutes les étapes:

Étape 1: Obtenir un nom de domaine.

Étape 2: Configurer l’hébergement web.

Étape 3: Installer un blog WordPress.

Étape 4: Personnaliser le blog WordPress.

Étape 5: Commencer à bloguer.

Étape 6: Monétiser le blog.

Étape 7: Diriger un trafic ciblé vers le blog.

À l’intérieur de chaque étape, vous fournirez des informations.

Exemple: Pour l’étape 7, vous pourriez faire la liste d’une demi-douzaine de manière d’obtenir du trafic, comme « utiliser le marketing de forum » ou « tirer profit des opportunités de partenariat ». Mais tout comme le reste du rapport, ces sous-étapes donnent une vue d’ensemble de ce qu’il faut faire, mais n’expliquent pas aux lecteurs comment réaliser ces étapes.

Vous devez faire en sorte que votre lecteur se pose des questions lors de chaque étape.

Voici quelques exemples des questions que pourrait se poser votre lecteur:

 

Étape 1: Obtenir un nom de domaine. Dois-je choisir un nom en .comou en .fr ? Est-ce important ou non? Où acheter ce nom de domaine?

Étape 2: Configurer l’hébergement web. Quels dispositifs et quelles composantes dois-je chercher chez un hébergeur?

Étape 3: Installer un blog WordPress. Puis-je le faire même si je ne suis pas un technicien? Puis-je embaucher quelqu’un qui le fera pour moi?

Étape 4: Personnaliser le blog WordPress. Comment puis-je améliorer le thème du blog? Comment obtenir un thème personnalisé?

Étape 5: Commencer à bloguer. Quels sujets choisir? Où obtenir des idées de blog? Quelle longueur pour mes articles? À quelle fréquence devrais-je poster?

Étape 6: Monétiser le blog. Comment choisir un produit à promouvoir? Comment décider quel modèle de monétisation choisir? Quelles sont mes options?

Étape 7: Diriger un trafic ciblé vers le blog. Quelle est la meilleure manière d’obtenir du trafic? Comment optimiser mes articles pour les moteurs de recherche? Quelles sont les meilleures méthodes gratuites?

Maintenant, lorsqu’il est question de sujets plus petits – comme choisir un nom de domaine – votre rapport peut certainement répondre à toutes les questions des lecteurs.

Exemple: Vous pouvez leur dire de choisir un nom de domaine court et mémorable en .fr, via n’importe quel hébergeur de site.

Mais lorsqu’il s’agit des « gros » sujets (importants) comme comment écrire de bons articles, comment monétiser le blog et comment obtenir du trafic, vous offrirez une vue d’ensemble, sans plus.

Vous pouvez offrir des astuces utiles – peut-être assez pour qu’un débutant se lance – mais tout blogueur sérieux devra acheter votre produit pour bâtir un blog profitable et ayant du succès.

Et c’est exactement pourquoi ce genre de rapport de prévente fonctionne si bien. Vous obtenez une opportunité de faire preuve de vos connaissances en partageant une vue d’ensemble du processus et en fournissant des astuces. Vos clients potentiels obtiendront assez d’informations pour se lancer. Et pourtant, tout client potentiel sérieux pressera le bouton « acheter » de votre page de vente pour obtenir l’intégralité des détails.

Laissez-moi vous donner deux autres exemples portant sur des niches différentes:

Exemple: Vous vendez un livre sur l’extermination des nuisibles avec des produits « bio ». Dans votre rapport de prévente, vous donnez à vos lecteurs une vue d’ensemble des options, comme l’utilisation de certaines plantes, les pièges pour nuisibles et comment utiliser les produits bio faits maison à vaporiser. Vos lecteurs voudront commander votre livre pour obtenir toutes les solutions, les étapes et les recettes pour les vaporisateurs.

C’est une approche. En voici une autre …

page de vente et rapport de pré-venteApproche 2: Donner tous les détails d’une partie d’un processus

Voici une autre manière d’offrir quelque chose d’ »utile, mais incomplet » à vos clients potentiels. L’idée est ici d’offrir tous les détails, sans rien omettre… mais seulement pour une PARTIE du processus.

Exemple: Revenons à l’exemple du blog, qui comprend ces sept étapes:

Étape 1: Obtenir un nom de domaine.

Étape 2: Configurer l’hébergement web.

Étape 3: Installer un blog WordPress.

Étape 4: Personnaliser le blog WordPress.

Étape 5: Commencer à bloguer.

Étape 6: Monétiser le blog.

Étape 7: Diriger un trafic ciblé vers le blog.

Vous pouvez offrir des instructions complètes, étape par étape, avec tous les détails, pour les Étapes 1 à 4. Votre rapport peut même inclure des captures d’écran pour celles qui sont très techniques. Si vos lecteurs suivent vos instructions, ils agiront et leur blog sera lancé avant la fin de la journée.

Une fois leur blog en ligne, ils devront commencer à poster du contenu, à le monétiser et à diriger le trafic. Pour éviter une courbe d’apprentissage trop longue et commencer à gagner de l’argent plus tôt, ils devront acheter votre produit pour découvrir les détails des étapes 5 à 7.

Laissez-moi vous donner deux autres exemples tirés de niches différentes:

Exemple #1: Votre page de vente décrit un livre relatif à l’obéissance du chien. Votre rapport de prévente donne tous les renseignements nécessaires pour dresser un chien à s’asseoir, ne pas bouger et se coucher. Le lecteur devra acheter votre produit payant pour découvrir comment rendre un chiot propre, comment faire venir un chien au pied ou comment briser ses mauvaises habitudes, telles que sauter sur le plan de travail de la cuisine.

Exemple #2: Votre page de vente décrit un livre sur le jardinage. Votre rapport de prévente donne tous les renseignements nécessaires pour dessiner un jardin et planter les graines. Les lecteurs devront acheter le produit payant pour apprendre comment prévenir la vermine, les maladies et comment faire face aux problèmes d’entretien.

Voici maintenant quelque chose à ne jamais oublier

 

Votre rapport de prévente peut offrir des étapes qui sont déjà listées dans votre rapport payant.

Exemple: Peut-être votre livre sur les blogs explique-t-il comment configurer le site web. Dans ce cas, votre rapport de prévente peut également partager cette information.

En effet, vous pouvez présenter votre rapport de prévente comme un extrait gratuit de votre rapport payant. Ceci signifie que vous n’aurez pas à beaucoup travailler pour créer votre rapport de prévente. Vous n’avez qu’à copier/coller l’extrait puis créer un appel à l’action à la fin du rapport (vous apprendrez comment faire ceci un peu plus tard). Simple, mais très efficace.

La seconde approche consiste à offrir des informations qui ne se trouvent PAS dans le produit payant. Habituellement, il s’agit de renseignements que les débutants doivent comprendre et assimiler avant de pouvoir totalement utiliser votre produit payant.

Exemple: Revenons à notre exemple de blog, sauf que cette fois-ci, supposons que votre produit payant est 100% concentré sur les trois sujets de fin: comment écrire les articles, comment monétiser le blog et comment diriger le trafic.

Dans ce cas, vos lecteurs devront savoir comment configurer leur propre blog pour pouvoir utiliser pleinement votre produit. Vous pouvez ainsi utiliser le rapport de prévente pour fournir ces renseignements prérequis. Il vous offre la chance de prouver votre expertise tout en fournissant des informations très utiles.

Naturellement, ce type de rapport est également efficace pour vendre un produit physique parce que vous pouvez offrir les renseignements complets sur une partie (voire l’ensemble) du processus, avec une recommandation poussant à acheter un produit compris à l’intérieur. Voici deux exemples:

Exemple #1: Vous créez un rapport de prévente qui enseigne comment faire cuire d’excellents steaks. La partie qui permet d’obtenir des steaks sensationnels est l’assaisonnement secret – que, bien entendu, vous vendez sur votre site.

Exemple #2: Vous créez un rapport de prévente qui enseigne aux culturistes comment manger pour faire grossir leurs muscles. Vous vendez une certaine protéine et, bien entendu, votre rapport insiste sur le fait que c’est une des clés pour obtenir de gros muscles.

Jetons maintenant un œil à la prochaine approche …

Approche 3: Offrir des astuces de valeur

Cette approche fonctionne bien dans les trois cas, que vous vendiez des produits informatifs, des produits physiques ou des services. Et comme le nom l’indique, votre rapport de prévente offre des astuces valables à vos lecteurs, leur permettant de résoudre leurs problèmes.

Vous pouvez suivre deux approches:

  1. Offrir de nombreuses astuces courtes. Ici, vous pourriez écrire un rapport comprenant des dizaines d’astuces. Cependant, chaque astuce n’est longue que d’une phrase ou deux.

Exemple: Si vous écrivez un rapport présentant des astuces de régime, vous pourriez offrir des astuces telles que « oubliez la vinaigrette toute faite pour la salade et utilisez juste de l’huile d’olive » ou « Réduisez le soda et remplacez-le par de l’eau ».

  1. Offrir moins d’astuces, mais avec plus d’explications. Dans ce cas, votre rapport pourrait ne comprendre que cinq à dix astuces. Mais vous offrez plus d’explications ainsi que des exemples.

Exemple: Disons qu’une de vos astuces est « Remplacez les mauvaises graisses par de meilleures graisses ». Vous pouvez ensuite expliquer la différence entre graisses non saturées et graisses saturées, comment les « mauvaises » graisses peuvent augmenter vos taux de cholestérol et créer des problèmes cardiaques. Enfin, vous partageriez des exemples de « bon gras » (saumon) ainsi que des exemples de « mauvais gras » (peau de poulet).

Laissez-moi maintenant partager avec vous trois exemples d’astuces relatifs à la prévente de services, de produits informatifs ou des produits physiques:

Exemple #1: Vous vendez des services de rédaction de page de vente en tant que free-lance. Vous pouvez créer un rapport intitulé « Sept manières d’économiser de l’argent en sous-traitant la rédaction de vos pages de vente ».

Exemple #2: Votre page de vente décrit un livre relatif à la productivité. Vous pourriez créer un rapport de prévente intitulé « 17 secrets pour en faire plus en moins de temps ».

Exemple #3: Votre page de vente décrit des articles de toilette pour chien. Vous pourriez créer un rapport de prévente intitulé « 10 Astuces pour que votre caniche soit magnifique ».

Puisque c’est un rapport d’astuces il est, par nature « utile, mais incomplet ». Les astuces sont utiles : elles aident vos clients potentiels à résoudre au moins une partie de leurs problèmes. Mais si vous vendez un produit informatif, vos lecteurs devront acheter votre produit payant pour totalement résoudre ce qui les ennuie.

 

Jetons maintenant un œil à une approche totalement différente …

une page de venteApproche 4: Utiliser l’approche de la controverse

 

Jusqu’alors nous avons mentionné des rapports qui se focalisent sur des astuces de qualité, de valeur et des informations utiles à vos lecteurs. L’idée, comme nous l’avons indiqué auparavant, consiste à impressionner vos lecteurs au delà de la page de vente. Parce qu’ils sont impressionnés par la qualité de vos renseignements gratuits, ils sont plus à même d’acheter vos produits payants.

C’est une manière avérée de créer un rapport de prévente. Mais une autre manière de faire consiste à susciter la controverse. Même ainsi votre rapport peut fournir des informations utiles mais vous mettez l’accent sur la controverse.

Pourquoi? Parce que déclencher la controverse et un débat animé dans votre niche fera que plus de gens téléchargeront et liront votre rapport. En d’autres termes, vous pouvez utiliser la controverse pour rendre votre rapport viral.

Voici un exemple. Selon vous, lequel des rapports suivants est le plus à même de s’enflammer et de devenir viral dans la niche de la perte de poids?

Exemple #1: 10 Astuces pour perdre 10 Kilos

Exemple #2: Attention: l’industrie des régimes veut que vous restiez GRAS à jamais!

Le second rapport a beaucoup plus de chances de créer le buzz. Non seulement le titre lui-même est polémique, provoque la curiosité et des froncements de sourcils, mais vous pouvez également poursuivre ce style controversé d’un bout à l’autre du rapport.

Exemple: La personne qui écrit un rapport polémique peut mettre en place un schéma de type « nous contre eux ». L’auteur peut suggérer que l’industrie du régime – de ceux qui vendent des livres pour perdre du poids jusqu’aux coaches privés – veulent que les gens restent gras. Parce qu’aussi longtemps que vous êtes en surpoids, ces vendeurs peuvent continuer à vous vendre des régimes, des livres de recettes et des compléments alimentaires qui ne fonctionnent pas.

Controversé, n’est-ce pas ?

Et pourtant, beaucoup de gens qui essaient de perdre du poids tendent à adopter le schéma du « régime yo-yo ». Ce qui signifie qu’ils regagnent le poids qu’ils ont perdu, voire plus. Ce qui signifie qu’il est encore plus difficile de reperdre ce poids. Donc, ces personnes pourraient penser qu’il est plausible que l’industrie du régime souhaite qu’ils restent gras. Et cette petite théorie est encore plus plausible une fois que les lecteurs examinent les arguments que colportent certains vendeurs, telles que certaines pilules de régime ou certains régimes étranges, voire même dangereux.

Dans cet exemple, le vendeur pourrait passer environ la moitié du rapport à monter un « dossier » contre l’industrie du régime. Ce faisant, le marchand provoque de l’émotion et motive les gens pour qu’ils trouvent une meilleure solution. Il peut ensuite utiliser la seconde partie du rapport pour mettre à plat une vue générale de la solution – qui est un régime qui fonctionne RÉELLEMENT.

Voici un autre exemple montrant la manière d’utiliser la polémique dans un rapport de prévente. Et vous avez certainement déjà vu cette tactique un nombre incalculable de fois. L’idée consiste à proclamer qu’une stratégie ou une idée généralement acceptée est devenue inopérante.

Astuce: Cette stratégie est un peu trop utilisée dans certaines niches de marketing en ligne. Toutefois, elle fonctionne bien en-dehors de ces cercles spécifiques.

Laissez-moi vous donner un exemple tiré du marché du golf.

Exemple: Une des manières les plus largement utilisées pour tenir un club de golf est appelée le grip Vardon (du nom du golfeur ayant inventé ce grip, Harry Vardon).

Imaginez que sorte un rapport intitulé « Le grip Vardon est mort » ou « Pourquoi vous devez arrêter d’utiliser le grip Vardon dès AUJOURD’HUI » (ou n’importe quoi d’autre dans cet ordre d’idée).

Les personnes appartenant à votre marché cible le remarqueraient-ils? Et comment! Et si votre rapport est un peu polémique, vous pouvez parier que ces clients potentiels en parleront également sur les forums de votre niche, sur leurs blogs, sur les sites de médias sociaux et même sur le green.

Dans cet exemple, vous pourriez passer la moitié du rapport à expliquer pourquoi le grip Vardon ne fonctionne pas. Puis vous pourriez utiliser le reste du rapport à parler d’une alternative à vos lecteurs. Vous pouvez diriger vos clients potentiels vers une page de vente ou directement vers un livre payant qui leur donnera encore plus de secrets pour retirer cette prise de leur jeu.

C’est une superbe approche lorsqu’elle est correctement réalisée.

Donc, quelle est la clé d’une exécution appropriée? Vous devez juste être sûr d’offrir des preuves convaincantes, quel que soit le point de vue, l’opinion ou la théorie polémique que vous avancez. Et vous devez vous assurer que votre alternative fonctionne réellement. Vous devriez en fait fournir des astuces concrètes que vos lecteurs peuvent immédiatement utiliser pour constater des résultats.

Revenons à notre exemple du grip Vardon. Si vous ne pouvez pas donner de bonne raison expliquant pourquoi ce grip est moins bon qu’un autre, votre rapport ne sera pas vraiment polémique. Il ressemblera à une tentative navrante et désespérée de gagner de l’argent en vendant votre produit.

C’est pourquoi vous devez fournir des preuves convaincantes et concrète. Vous devez soutenir votre dossier, peut-être à l’aide d’études de cas ou d’autres preuves. Vous devez présenter votre dossier comme un avocat flamboyant qui vise à devenir partenaire dans un important cabinet.

Vous devez être audacieux et confiant mais vous ne pouvez pas vous contenter d’accusations sans preuves pour les soutenir. Pour influencer des clients potentiels, vous devez être sacrément sûr que votre théorie ou que votre produit alternatifs sont véritablement supérieurs à celui que vous annoncez comme étant « has-been« .

Voici quelques exemples que l’on pourrait imaginer…

Exemple #1: Pourquoi le marketing par email est-il mort – et ce que doit faire votre commerce pour survivre!

Exemple #2: ATTENTION: Les stratégies traditionnelles de dressage des chiens pourraient détruire les relations que vous entretenez avec votre animal!

Exemple #3: Les petits secrets douteux que votre vendeur de voiture ne veut pas que vous connaissiez

Un peu plus haut, je vous ai dit que vous devriez soutenir votre dossier, peut-être en offrant une étude de cas. Mais même si vous ne voulez pas créer de rapport de prévente polémique, vous pouvez tout de même offrir une étude de cas.

Ce qui nous amène à notre dernière stratégie de rapport de prévente …

Approche 5: Partager une étude de cas

 

Souvenez-vous. Au début de cet article, j’ai mentionné comment les gens qui lisent des argumentaires d’une page de vente tendent à lever des défenses contre la publicité. Ceci fait qu’ils lisent toutes les pages de vente avec une attitude très dubitative. Parfois, ils sont sceptiques au sujet de votre page de vente tandis qu’à d’autres moments, ils pourraient être franchement cyniques à propos de ce que vous avancez.

C’est pourquoi la plupart des pages de vente offrent des preuves, comme des témoignages, des captures d’écran et des vidéos. Ceci permet au créateur du produit de réaliser une annonce audacieuse puis de soutenir la page de vente à l’aide d’une preuve pure et dure. C’est une bonne idée parce que la majorité des clients potentiels sont d’emblée un peu (ou très) sceptiques.

Toutefois vous ne devriez pas attendre que vos clients potentiels atteignent votre page de vente avant de commencer à fournir des preuves de ce que vous avancez. Au contraire, vous pouvez utiliser votre rapport de prévente pour présenter une étude de cas.

Astuce: Si vous êtes un affilié pour un produit qui ne vous appartient pas, vous pouvez être le sujet de l’étude de cas. Sinon, lorsque vous faites la promotion de votre propre produit, vous devriez trouver quelqu’un d’autre pour être le sujet de votre étude de cas.

 

Vous pouvez utiliser une étude de cas pour vendre des produits informatifs, des produits physiques ou des services.

Exemple #1: Si vous vendez un programme pour perdre du poids, vous pouvez partager une étude de cas prouvant que le programme fonctionne.

Exemple #2: Si vous vendez des services de rédaction de pages de vente, vous pouvez présenter un cas montrant comment vos services ont aidé un commerçant à faire croitre son chiffre d’affaire.

Exemple #3: Si vous vendez un kit de toilettage pour chien, vous pouvez montrer sur un exemple, photos à l’appui, comment utiliser le matériel et avec quel résultat.

 

Comme vous pouvez le suspecter, une étude de cas offre deux attraits distincts:

  1. Elle vous permet de fournir des preuves à vos clients potentiels. N’oubliez pas que les gens sont sceptiques. Une étude de cas est une forme de preuve puissante parce que vous ne vous contentez pas de dire sur votre page de vente « ce produit fonctionne ». Au contraire, vous montrez son efficacité dans le temps en partageant un compte-rendu détaillé de la manière dont il fonctionne ainsi que des images, des photos et d’autres preuves. En d’autres termes, c’est une manière très convaincante de surmonter les objections d’un client potentiel sceptique.
  1. Elle vous offre une chance de partager des informations utiles, mais incomplètes. À mesure que vous révélez l’étude de cas, vous pouvez partager des astuces et certaines étapes qui aideront vos clients potentiels à obtenir les mêmes résultats. Par exemple, si votre page de vente décrit un programme de régime, vous pouvez offrir des astuces de nutrition et d’exercice physique en même temps que les preuves tirées de votre étude de cas.

Vous noterez que je continue de parler de preuves en parlant des études de cas. C’est important. Voyez-vous, vous ne pouvez pas simplement présenter le résultat final sinon votre étude de cas ressemblera à un témoignage. Au contraire, vous devez partager les résultats étape par étape, comme ils apparaissent dans le temps

Exemple: Revenons à notre exemple de perte de poids. Vous pouvez ici offrir une étude de cas longue de six à douze semaines. Disons que vous couvrez six semaines. Votre rapport de prévente résumerait les résultats du sujet chaque semaine, comme ceci:

Point de départ: Vous partageriez les photos de votre sujet « avant » ainsi que ses mensurations et sa taille. Donnez une vue d’ensemble de ce que le sujet a réalisé pendant six semaines.

1re Semaine: Décrivez le régime et la série d’exercices du sujet cette semaine. Montrez des images et les mensurations à la fin de la semaine.

2e Semaine: Parlez des modifications mises en place cette semaine par le sujet, comme l’abandon du sucre. Montrez des photos et les mensurations prises à la fin de la semaine.

3e Semaine: Parlez des changements d’exercice physique mis en place, comme les cinq ou dix minutes ajoutées à la routine cardio. Montrez des photos et les mensurations prises à la fin de la semaine.

4e Semaine: Montrez à quoi ressemble le programme typique d’une journée du sujet. Montrez des photos et les mensurations prises à la fin de la semaine.

5e Semaine: À quoi ressemble une journée typique à la salle de gym (soulever des poids). Montrez des photos et les mensurations.

6e Semaine: Montrez les photos et les mensurations finales. Pour obtenir un impact plus important, montrez les photos et les mensurations « avant » à côté des mensurations « après ». Décrivez ensuite combien le sujet se sent mieux et comment sa perte de poids et son nouveau style de vie ont eu un impact positif sur sa vie.

Le but, ici, à la fin de rapport, consiste à inspirer et à motiver le lecteur. Vous voulez qu’il soit excité à propos de l’étude de cas. Vous voulez qu’il commence à imaginer ce que représenteraient pour lui les mêmes résultats. Oui, ici, vous appuyez sur les boutons émotionnels en lui montrant comment il peut se débarrasser de ses douleurs et commencer à avoir une vie meilleure. Mais en appuyant sur ces boutons, vous placez également votre client potentiel dans un état d’esprit d’acheteur qui va appuyer sur le bouton d’achat de votre page de vente.

Voyez-vous comment ça fonctionne?

Vous montrez les progrès de votre sujet dans le temps en utilisant des preuves convaincantes telles que des photos. Mais vous fournissez également des astuces et des exemples (comme des échantillons de menus et de routines d’exercice) pour que votre lecteur commence à profiter de certains des bénéfices. Vous créez ensuite un appel à l’action à la fin du rapport où vous dites à votre lecteur d’acheter ce produit avéré.

Récapitulatif rapide

À ce point, vous avez appris cinq manières différentes de créer votre rapport de prévente. Mais peut-être vous demandez-vous comment faire pour vendre quelque chose à l’intérieur de ce rapport.

Ce qui signifie comment créer une vente non agressive? Comment créer un appel à l’action puissant?

C’est ce que vous allez découvrir ensuite, donc poursuivez la lecture…

Créer un appel à l’action

 

Comme mentionné au début de ce guide, votre rapport de prévente possède un but singulier. Ce but consiste à « chauffer » vos clients potentiels pour qu’ils cliquent sur le lien de votre page de vente et achètent le produit. Ceci signifie que vous devez marcher sur des œufs et trouver un compromis entre un excellent contenu (qui bâtit de la confiance) et la promotion de votre offre.

En effet, si vous sautez les deux pieds dans le plat et faites la promotion de votre offre, ces « boucliers de défense contre la publicité » vont être levés. Vos clients potentiels vont faire la sourde oreille. Ils pourraient même cliquer pour sortir de votre rapport, spécialement s’ils n’ont aucune bonne raison de vous faire confiance.

  • Donc, vous offrez un bon contenu.
  • Construisez le rapport.
  • Bâtissez la confiance.
  • Démontrez votre valeur.
  • Montrez que vous savez de quoi vous parlez.
  • Puis fournissez un appel à l’action puissant.

 

Voici comment cela fonctionne:

  • Vous pouvez mentionner le produit dont vous faites la promotion au début et au milieu du rapport. À ce moment-là, toutefois, vous faites plus qu’une vente non agressive. Vous plantez une graine, sans être violent.
  • Vous fournissez un appel à l’action à la fin du rapport. C’est là que vous expliquez spécifiquement et de manière explicite ce que vous voulez qu’ils fassent ensuite, à savoir que vous voulez qu’ils cliquent sur un lien (celui de la page de vente par exemple) et achètent un produit.

Jetons séparément un œil à ces deux types de promotion …

Vente non agressive au début et au milieu du rapport

 

Comme évoqué ci-dessus, vous pouvez utiliser le début et le milieu de votre rapport pour planter une graine. Ce que je veux dire c’est que vous voulez commencer à faire allusion à ce que le produit ou le service que vous vendez peut apporter au client potentiel. Vous pouvez éveiller la curiosité. Vous pouvez faire savoir à vos lecteurs que plus tard, vous leur direz comment résoudre leurs problèmes.

Oui, vous mentionnerez franchement le produit. Vous offrirez un lien vers lui. Vous pouvez même dire à vos lecteurs que c’est une bonne solution et qu’ils devraient l’acheter. Mais comme vous le verrez, tout ceci entre dans la catégorie de la vente non agressive. Ceci parce que vous n’êtes pas agressif – pas encore. Parce que vous ne voulez pas que ces boucliers de défense se lèvent.

Maintenant, peut-être vous demandez-vous comment commencer à mentionner le produit et planter des graines.

Laissez-moi donc vous donner quelques exemples de vente non agressive et/ou de plantage de graine. Voyez si vous pouvez prendre ces exemples pour les appliquer à votre propre rapport de prévente.

Pour tous ces exemples, assumons que votre page de vente faitla promotion d’un abonnement pour un site qui montre aux gens comment obtenir le trafic gratuit dont ils ont besoin. Voici des exemples de la manière dont vous devriez vendre le site de manière non agressive au début et au milieu du rapport:

  • Le rapport suivant est un extrait d’une leçon de super-trafic.fr;
  • Un peu plus tard dans ce rapport, je vous parlerai d’une ressource qui vous montrera exactement comment obtenir tout le trafic GRATUIT dont vous avez besoin pour lancer votre blog;
  • J’ai parlé de beaucoup de gens luttant pour obtenir du trafic. Ils ont dépensé des centaines, voire des milliers d’euros dans des sources de trafic qui ne fonctionnent pas. Ils sont souvent surpris lorsque je leur annonce qu’ils peuvent obtenir gratuitement tout le trafic ciblé dont ils ont besoin. Habituellement, ils ne me croient pas. Puis ils se rendent sur super-trafic.fr.
  • C’est simplement une vue d’ensemble de la manière d’utiliser le marketing viral pour obtenir du trafic. Pour en apprendre plus, ou pour découvrir encore plus de manières gratuites d’attirer du trafic vers votre site, jetez un œil à super-trafic.fr.
  • Permettez-moi de vous parler de ma méthode préférée pour obtenir du trafic gratuit. C’est, en fait, la méthode que j’ai utilisée pour lancer la page de vente du site à abonnement super-trafic.fr, donc vous voyez que ça fonctionne.
  • Plus tard dans ce rapport, vous découvrirez la meilleure arme pour le trafic qu’il est indispensable de posséder dans votre arsenal marketing.
  • Ce que vous êtes sur le point de découvrir fonctionne pour n’importe quelle niche, n’importe quel site, et même pour une seule page de vente. Et ce sont les mêmes stratégies que vous trouverez sur le site super-trafic.fr.
  • J’ai passé 10 ans à apprendre ces stratégies à la dure – via de nombreux essais et presque autant d’erreurs ! La bonne nouvelle est que vous pouvez éviter cette courbe d’apprentissage. Dans quelques instants, vous découvrirez comment obtenir un flux de trafic en utilisant mes deux stratégies préférées. Et, plus tard, je vous présenterai super-trafic.fr, l’endroit où vous apprendrez tout ce que je connais à propos de l’obtention gratuite de trafic.
  • Voici une petite astuce que je donne souvent à mes meilleurs clients sur super-trafic.fr…

Comprenez-vous comment ça fonctionne? Vous déposez simplement vos promotions dans le contenu, d’une manière légère. Aucune pression sur votre lecteur. Et pourtant, vous rendez vos lecteurs curieux à propos de votre produit ou de votre service.

C’est bon parce qu’au moment où ils atteignent la fin de votre rapport, vous les avez impressionnés. Ils savent qu’ils peuvent résoudre leurs problèmes grâce à vous et ils sont ouverts à vos suggestions sur la manière de le faire.

Ce qui nous amène à l’appel à l’action …

Fournir un appel à l’action puissant à la fin du rapport

Vous avez construit votre rapport de prévente de telle manière que vos clients potentiels sont maintenant ouverts à l’idée d’obtenir votre produit ou votre service. Souvent, c’est parce que vous leur avez offert un contenu utile, mais incomplet. Donc, à ce moment, ils réalisent qu’ils ont besoin de votre produit pour totalement résoudre leurs problèmes.

Vous pourriez penser n’avoir plus qu’à déposer un lien dans votre paragraphe final pour que vos lecteurs sachent quoi faire. Mais vous obtiendrez un meilleur taux de conversion si vous dites EXACTEMENT à vos lecteurs ce que vous voulez qu’ils fassent. Et encore mieux, vous devriez leur donner une bonne raison de faire ce que vous leur demandez (qui est de cliquer sur votre lien et de jeter un œil à un produit ou un service).

Permettez-moi donc de vous donner un exemple d’appel à l’action:

Vous venez de découvrir trois manières avérées d’attirer un trafic ciblé. Bien que ces trois stratégies de trafic constituent un bon début, elles ne sont pas plus que cela – un début. Parce que les commerçants ayant de la jugeote savent que la clé de leur réussite consiste à attirer autant de trafic ciblé que possible vers leur site.

Beaucoup de propriétaires de petites entreprises échouent en essayant d’attirer du trafic. Mais vous n’avez pas à en faire partie. Et vous n’avez pas à passer des mois, voire des années, à apprendre comment attirer ce trafic par tâtonnements.

Parce que si vous cliquez ici et maintenant pour rejoindre le site super-trafic.fr, vous découvrirez rapidement comment obtenir GRATUITEMENT tout le trafic de grande qualité dont vous avez besoin.

Oui, vous pouvez posséder un commerce prospère. Vous pouvez rejoindre les rangs de ceux qui réalisent les forts volumes de lancements de produit dont tout le monde parle. Vous pouvez commencer à être un faiseur de pluie et de beau temps dans votre niche. Tout ceci est possible.

Mais rien ne se passera si vous ne savez pas comment obtenir du trafic. Rejoignez donc super-trafic.fr dès maintenant – et préparez-vous à constater une augmentation de trafic, de ventes et de rentrées d’argent!

Vous voyez comment ça fonctionne? Il existe en fait deux appels à l’action dans cet exemple puisque je dis deux fois à mes clients potentiels de cliquer sur un lien pour rejoindre le site super-trafic.fr; vous constaterez également que je leur donne de bonnes raisons de le faire. Spécifiquement:

  1. Ils découvriront comment obtenir gratuitement un trafic ciblé.
  2. Ce pourrait être le début d’un commerce extrêmement prospère.
  3. Ce trafic gratuit augmentera leurs ventes et leurs revenus.

Pensez maintenant aux principaux bénéfices de votre produit. Puis utilisez l’exemple ci-dessus pour créer votre propre appel à l’action puissant.

Conclusion

rapport prévente et page de venteVous connaissez maintenant l’un des plus puissants outils de promotion sur internet, le rapport de prévente.

Récapitulons rapidement ce que vous avez découvert sur cet outil permettant de booster vos taux de conversion…

  • Vous savez maintenant comment adapter votre approche en fonction de ce que vous souhaitez vendre : produit virtuel, produit physique, service.
  • Vous avez appris cinq approches différentes pour impressionner vos prospects et les convaincre de l’intérêt de l’offre que vous allez leur présenter.
  • Vous savez comment créer un discret mais efficace appel à l’action pour pousser le prospect à lire votre réel argumentaire de vente.

Vous avez le mode d’emploi : vous savez comment faire.

Il ne vous reste qu’une étape : passer à l’action !

Si vous avez un produit ou un service à vendre, que ce soit le vôtre ou en tant qu’affilié, que vous ayez votre propre page de vente ou que vous dirigiez vers la page de vente dont vous êtes affilié,, il est temps pour vous de penser à ce nouvel outil de promotion.

Commencez maintenant en choisissant la meilleure approche en fonction de ce que vous avez à vendre. Et commencez à rédiger !

 

4 commentaires

  1. Sylvain a dit :

    Merci pour toutes ces astuces pertinentes.

    La polémique provoque la curiosité mais n’est elle pas dangereuse pour la crédibilité du site? Car si elle amène à un vrai débat , dans un forum par exemple, il faudra réussir à argumenter afin de le poursuivre. Est il possible que le taux de transformation de mon site soit proportionnel au taux d’articles ( polémiques ) crédibles ?

    1. Serge Déden a dit :

      Bonjour Sylvain,

      La polémique est certes une astuce marketing, mais, bien sur, il faut que son argumentation soit sincère, pertinente et tienne la route. Elle (la polémique) est à utiliser avec parcimonie et n’est pas nécessairement indiquée pour tous les secteurs, ni tous les produits ou niches… A tester…

  2. Martha a dit :

    Vraiment instructif cet article. Je suis débutante dans le domaine, mais en me positionnant en tant que prospect, je suis inscrite sur pas mal de liste; j’avoue
    que je ne donne meme pas suite à certains mails, tellement l’auteur ne donne
    pas envie de passer à l’action.
    Merci pour ces astuces.

    1. Serge Déden a dit :

      Bonjour Martha,

      Bienvenue à vous sur ce blog et merci pour votre commentaire. @u plaisir de vous revoir ici et rendez-vous pour d’autres astuces et conseils. Bien cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils
Plus dans e-books, infoproduits, lettre de vente, Non classé, vendre sur Internet
Bilan et inventaire web-marketing de l’année écoulée

Votre inventaire Les marchés que vous servez et la manière dont vous les servez. Si vous servez un marché unique,...

Campagnes e-mailing réussies

Campagnes e-mailing rémunératrices   Peu importe que vous vendiez des produits physiques, un produit numérique ou des services en ligne:...

Vendre sur Internet

Vendre sur Internet oui mais... Que vendre sur Internet ? Partie 1 Vendre sur Internet ou hors ligne ? Tout...

Fermer